twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Se sentant acculées depuis leur plainte contre Sonatel : Les associations consuméristes se rebiffent et nient êtres des affidés de l’Etat

mercredi 18 août 2010

Les associations de consommateurs ne sont pas contentes de certains hommes politiques et journalistes. Et ils l’ont fait savoir, hier, lors d’une conférence de presse. Occasion pour l’Entente nationale des associations de consommateurs (Enac), qui a porté plainte contre Sonatel, de tout nier et d’afficher sa position sur l’affaire Global Voice.

La plainte que l’Entente nationale des associations de consommateurs (Enac) a déposée contre Sonatel auprès de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) suite à la journée de grève qui a privé tous les usagers des télécoms de services déjà payés (internet, télécommunications internationales, paiement électroniques...), semblent ne pas être du goût de certains. C’est en tout cas la conviction de ces associations consuméristes qui disent être depuis quelques jours victimes de ‘critiques non fondées’. En conférence de presse, hier, au siège de l’Association sénégalaise des consommateurs (Ascosen), les camarades de Jean Pierre Dieng, coordonnateur de l’Enac, se sont montrés acerbes envers certains hommes politiques et journalistes qui ont décrié leur comportement dans l’affaire Global Voice.

En effet, là où certains leur reprochaient de se tromper de combat ou encore d’être des affidés de l’Etat contre la Société nationale de télécommunications, les associations consuméristes nient en bloc et balaient tout d’un revers de la main. ‘Porter plainte contre la Sonatel parce qu’elle nous a privés un service payé ne signifie pas être un affidé de l’Etat. Nous n’avons reçu aucun sou de l’Etat et nous fonctionnons avec nos propres moyens. Si nous étions des affidés de l’Etat, nous ne serions pas matraqués par les forces de l’ordre lors de nos marches’, s’exclame Momar Ndao de l’Ascosen. Qui soutient avoir dit en son temps aux syndicalistes de la Sonatel que ce qu’ils ont fait était anormal et qu’ils auront les consommateurs en face d’eux. Acte matérialisé par une plainte déposée auprès de l’Arpt qui est en train d’évaluer l’impact de ce mouvement d’humeur avant d’appliquer à la Sonatel une sanction pécuniaire ; comme ce fut le cas il y a quelques mois où l’entreprise s’était vue infliger une pénalité de 3,2 milliards de francs Cfa pour des interruptions répétées sur le réseau. Ainsi, déterminées à aller au bout de ce combat, les associations de consommateurs veulent montrer que ‘le rôle d’une association de consommateurs est de dénoncer toute privation du droit d’user d’un service requis’.

Loin de vouloir s’immiscer dans la bataille ‘par personnes interposées’ qui fait rage entre l’Etat et France télécoms, les associations consuméristes clament qu’elles n’ont pas pris partie dans cette affaire. ‘Sur cette affaire de Global Voice, l’Enac s’est prononcée par écrit lors d’une conférence de presse tenue le 14 juillet 2010. Notre position claire, fait l’objet d’interprétation laissant croire que nous avons pris position, ce qui n’est pas le cas. Sur le fond de l’affaire Global Voice, l’Enac continue de collecter les informations pour être édifiée’, notent les membres de cette entente de consommateurs. Cependant, même s’ils clament haut et fort n’avoir pris partie après avoir tout de même démonté une à une les arguments des travailleurs de Sonatel, ils estiment que le choix des partenaires techniques par les institutions qui gèrent et utilisent les deniers publics doit se faire en parfait respect des procédures et de la réglementation prévue en la matière et dans le souci de protection des intérêts des citoyens et des consommateurs.

Mais, concernant l’augmentation des tarifs d’interconnexions, l’Enac se dit contre toute répercussion des tarifs sur les consommateurs sénégalais. ‘Nos analyses en l’état actuel de nos informations nous font dire qu’une majoration des tarifs d’interconnexions pour les pays étrangers n’entrainera pas de manière automatique une majoration des coûts pour les consommateurs sénégalais’, déclare Momar Ndao. Pour preuve, le président de l’Ascosen signale qu’une récente augmentation de ses coûts pour Sonatel a eu lieu sans aucune incidence sur le prix des consommateurs locaux. Néanmoins, les consuméristes rejettent d’avance tout projet de hausse des tarifs des télécommunications par quelque opérateur exerçant au Sénégal que ce soit. ‘Nous avons rejeté et sans ambages qu’on veuille continuer à présurer les consommateurs par la Redevance d’utilisation des télécommunications (Rutel) depuis son érection. Nous n’accepterons jamais qu’elle puisse être revue à la hausse’, préviennent-ils.

Seyni Diop

(Source : Wal Fadjri, 18 août 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)