twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sanctions de l’Artp : L’intersyndicale des travailleurs de la Sonatel dénonce un acharnement et appelle l’autorité à la raison

mardi 14 décembre 2021

Les travailleurs regroupés autour de l’intersyndicale de la Sonatel par la voix des secrétaires Généraux du Syndicat des Travailleurs de la Sonatel (Syts) et du syndicat National des Travailleurs des Postes et Télécommunications, ont tenu ce matin un point de presse après les sanctions de l’Artp prises conformément à l’article 177 du Code des Communications électroniques. Ces sanctions sont motivées d’après l’autorité de régulation des télécommunications et des postes par la couverture des réseaux et à la qualité de service qui sont jugées insatisfaisantes.

À la suite de leur communiqué, l’intersyndicale dénonce un acharnement du régulateur car considérant cette sanction comme une succession de scenarii troublants. En 2007, à la veille d’élections présidentielles, l’intersyndicale rappelle la sanction de 3 milliards infligée à la Sonatel en 2011, "toujours à la veille d’élections présidentielles" dénoncent les travailleurs, la taxe sur les appels entrants, avec à la clé une manne financière de près de 20 milliards avait été imputée à la Sonatel, en 2016, encore une sanction de près de 14 milliards de francs avant d’être ramenée à la somme de 1,5 milliard à la suite d’un recours gracieux. Cette année, l’intersyndicale regrette cette nouvelle sanction de 16 milliards de la part de l’autorité de régulation.

Sur la couverture de la population qui est, à date de l’ordre de 99% en 2G et de plus de 95% en 3G, l’intersyndicale rappelle qu’elle est de 89% pour un objectif de 70% en 2021. Celle des 14 capitales régionales en 4G est réalisée depuis 2018, alors que l’échéance était fixée à 2021. Par ailleurs, les travailleurs de la Sonatel informent que la couverture de 4 axes routiers sur 9 en 4G en 2021 comme demandé dans le cahier des charges, a été atteinte.

L’intersyndicale appelle les autres cibles à se solidariser pour dénoncer ensemble ce qu’elle considère comme un acharnement selon un contexte bien défini...

(Source : Dakar Actu, 14 décembre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)