twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Samsung compte sur l’Afrique pour sortir de sa « mauvaise passe »

mercredi 19 novembre 2014

Comme les choses vont vite dans le monde de la technologie. Il y a a peine 12 mois, le constructeur coréen Samsung était décrit comme le leader incontestable de la catégorie mobile et aujourd’hui certains vont jusqu’à dire que le futur des usines de Samsung est incertain. Non pas parce que Samsung ne domine plus le marché, mais plutôt parce que les bénéfices du groupe ont plongé de manière inquiétante !

Pour faire face à ces intempéries, outre la diminution du nombre des modèles de Smartphones qui arriveront dans les boutiques bleus, Samsung mise sur le continent africain. En effet, le groupe a décidé de construire une nouvel usine d’assemblage en Angola, dans l’objectif de booster les ventes sur le marché africain. Cette nouvelle usine en Afrique viendra rejoindre d’autres déjà établies au Nigeria, au Soudan, en Ethiopie et au Sénégal.

Samsung est actuellement l’un des plus grands fabricants de smartphones en Afrique, contrôlant environ 35 pour cent du marché, avec une croissance du chiffre d’affaires annuel de jusqu’à 60 pour cent au cours des dernières années. Cela rend la région un des marchés les plus rentables de Samsung.

Cependant, les prédictions récentes sont moins prometteuses : « L’Afrique a certainement ressenti les effets de la récession, comme le montre le ralentissement de la croissance », a déclaré George Ferreira, responsable de la zone Afrique chez Samsung.

Selon lui, la croissance du chiffre d’affaires du continent sera d’environ 10 pour cent, bien en-deçà des 60 pour cent habituels. Ferreirra a tenu à assurer que Samsung allait continuer à cibler la catégorie croissante des consommateurs du continent qui migrent vers les zones urbaines pour chercher de l’emploi.

(Source : Afrique ITnews, 19 novembre 2014)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)