twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Safaricom annonce la construction d’un troisième centre de données en Éthiopie

lundi 19 septembre 2022

L’après Covid-19 s’est traduit par une adoption effrénée des services numériques. Les administrations publiques et les entreprises privées ont accéléré leur transformation. Des segments d’activités télécoms jusqu’ici timides ont gagné en croissance. En Ethiopie, la concurrence se développe.

L’opérateur de téléphonie mobile Safaricom Ethiopia annonce la construction prochaine d’un nouveau centre de données à Addis Abeba. Jeudi 15 septembre, la société a signé à cet effet un accord de sous-location de terrain avec la société publique Industrial Parks Development Corporation (IPDC) spécialisée dans l’aménagement des zones industrielles. L’infrastructure technologique de type Tier 3 neutre sera installée dans l’ICT Park, à proximité de l’aéroport international de Bole.

Anwar Sousa, le président-directeur général de Safaricom Ethiopia, a déclaré que ce sera « notre troisième centre de données en Éthiopie depuis que Safaricom Ethiopia a obtenu la licence de service de télécommunications unifiées en juillet 2021 ». Il a affirmé que ce nouveau centre de données permettra à l’entreprise télécoms d’améliorer la disponibilité des dernières technologies, principalement dans les parcs industriels, pour soutenir le processus de numérisation engagé dans le pays, en améliorant l’efficacité, la transparence et la productivité.

Le nouveau centre de données de Safaricom Ethiopia viendra consolider la présence de la nouvelle entreprise dans le segment de la colocation qui a gagné en maturité et intérêt en Ethiopie au cours des cinq dernières années. La société qui bataille déjà contre Ethio Telecom sur ce secteur doit également se mesurer à des entreprises de renommée internationale comme Wingu.africa, ou encore Redfox qui a inauguré ce lundi 19 septembre son centre de données dans la capitale.

Comme sa consoeur kényane, l’esprit stratégique de Safaricom Ethiopia repose aussi sur la diversité de ses offres, avec des services innovants. En attendant d’entrer dans le segment de la finance avec le Mobile Money, la société mise déjà sur la voix, la connectivité, les services cloud et le stockage. Son ambition est de devenir leader sur un marché longtemps monopolisé par Ethio Telecom.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 19 septembre 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik