twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

SITPME - Ziguinchor accueille la 1er édition : Impliquer les Pme dans le développement du Sud

mercredi 23 mars 2005

Promouvoir les Petites et moyennes entreprises (Pme) à travers les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (Ntic), les industries agro-alimentaires et l’artisanat. C’est l’objectif que se donne la première édition du Salon international des technologies et des Pme (Sitpme) prévu à Ziguinchor les 7, 8 et 9 avril prochains. Mais aussi, participer à l’accompagnement des initiatives de paix qui passent par l’érection de la région naturelle de la Casamance en un pôle privilégié de développement du Sénégal. Les responsables du cabinet Senagrosol-consult, promoteur dudit Salon, l’ont annoncé hier lors d’une conférence de presse à la direction des Pme.

Près d’une centaine de Pme du Sénégal et de la sous-région sont attendues à cette rencontre, si on en croit les organisateurs. Et un budget de près de 50 millions a été mis sur la table pour une bonne réussite de la manifestation. A en croire le directeur de Senagrosol-consult, Mamadou Daffe, ce salon, sera « un cadre d’échanges, d’information, de formation, d’innovation et de vulgarisation des produits et savoir-faire locaux ». Il « permettra aussi de redynamiser des initiatives économiques locales et réaffirmera la place de choix occupée par la Casamance sur le plan économique », ajoute-t-il. Et d’aider les Pme qui sont confrontées à des difficultés liées à la méconnaissance des mécanismes d’accès au crédit, une faible appropriation des innovations technologiques, une absence de visibilité et de promotion de leurs produits, un déficit de cadres d’échanges appropriés et décentralisés, pour ne citer que cela, de surmonter les obstacles auxquels elles sont confrontées.

Pour le directeur des Pme, Ibrahima Diouf, qui se réjouit de l’initiative du cabinet Senagrosol-consult, ce genre d’initiative était toujours du ressort de l’Etat. Ce qui lui fait dire qu’aujourd’hui, « le partenariat privé et public est dynamique. Si le secteur privé crée de la richesse, le rôle de l’Etat est de l’accompagner », souligne-t-il. D’autant plus que la deuxième étape de la caravane des Pme a été programmée dans la région sud au mois de juillet prochain.

Oumou Khairy DIAKHATE

(Source : Le Quotidien, 23 mars 2005)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)