twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rock the Internet Blues ! Une vision critique de l’évolution de l’Internet avec perspective société civile

samedi 20 juin 2020

À partir d’une analyse des différences entre communautés virtuelles et réseaux sociaux, une description critique est développée de la façon dont l’Internet a évolué au cours des 20 dernières années vers une situation marquée par la fin du dialogue et la promotion obsessionnelle de visions centrées sur des intérêts égocentriques. La singularité historique à partir de laquelle cette évolution a été déclenchée est identifiée dans la décision de Google, au début des années 2000, de placer la publicité au centre de sa stratégie commerciale et, en séquence, la transformation, avec l’aide d’autres Géants de la Technologie (GT), des utilisateurs en produits puis agents de leur propre marketing et en capturant leur "égomation". L’article analyse le rôle joué par la société civile spécialisée dans les questions mondiales de la société de l’information, où elle a présenté peu de résistance aux changements induits par les GT. En plus de représenter un divorce avec les utopies initiales partagées, cette évolution est une menace aux répercussions importantes dans le monde non virtuel, notamment l’affaiblissement des fondements démocratiques de nos sociétés. Après avoir montré quelques perspectives dystopiques, certaines lignes directrices de travail concrètes sont proposées pour changer de cap, en soulignant la mesure la plus importante : celle de déclarer une urgence numérique qui envisage des programmes éducatifs massifs pour insérer les citoyens dans les défis éthiques, les potentialités et les risques de la société mondiale de la connaissance et en particulier au moyen de l’alphabétisation informationnelle.

(Source : Funredes, juin 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)