twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Roaming : les opérateurs de téléphonie appelés à la mise en place d’accords concertés

mercredi 10 septembre 2008

Le ministre de l’Information, des Télécommunications, des TIC, du NEPAD et des Relations avec les Institutions, Abdou Aziz Sow, a appelé mercredi à Dakar à la mise en place d’accords concertés de roaming entre les différents opérateurs de la sous-région pour être ‘’efficacement connectés’’.

’’La sous-région ouest-africaine, avec une population de plus de 208 millions d’habitants soit plus du tiers de la population du continent, enregistre la plus forte croissance en Télécommunications et TIC avec plus de 150 millions d’abonnés et plus de 50 opérateurs’’ a dit, pour étayer ses propos M. Sow, par ailleurs porte-parole du gouvernement.

Abdou Aziz Sow ouvrait la 2-ème Conférence de l’Assemblée des régulateurs des télécommunications de l’Afrique de l’Ouest (ARTAO) axé sur le thème ‘le Roaming de la téléphonie mobile dans la sous région ouest africaine’’.

Il a jugé urgent pour l’Afrique, plus que pour toute autre partie du monde, de mettre en place un environnement favorable à l’accès et au développement des infrastructures de télécommunications et des TIC en vue de ‘’permettre à notre continent d’entrer de plain pied dans la société de l’Information, profitant ainsi, des opportunités de l’économie numérique’’.

Le ministre de l’Information avait à ses côtés le président du Conseil de régulation de l’Agence de Régulation des télécommunications et des postes (ARTP) et son directeur général, le président en exercice de l’ARTAO, ainsi que son directeur exécutif.

Aziz Sow a en outre rappelé que le Sénégal qui a, sous l’impulsion du président de la République, en charge la supervision du volet TIC du NEPAD, s’efforcera de créer autant que faire se peut les conditions de renforcement des synergies et de partage des expériences et expertises. L’objectif étant de parvenir à un environnement favorable au développement de services de Télécommunications et de TIC, en Afrique en général et dans la sous région ouest africaine en particulier.

’’Hier, a souligné M. Sow, les routes, les voies ferrées et les aéroports formaient l’infrastructure de base de la société industrielle. Aujourd’hui, en ce 21-ème siècle, ce sont les télécommunications et autres nouvelles technologies qui en constituent le support incontournable’’.

Ainsi, il a tenu a relever le rôle central consacré aux télécommunications et aux technologies de l’Information, lors du Sommet mondial de la société de l’Information (SMSI), à Genève en 2003 et à Tunis en 2005, en tant que facteurs de développement.

Il a également soulevé le caractère ’’indispensable’’ à l’arrimage des Etats dans la société de l’Information, quant à la réalisation de projets nationaux et communautaires de développement d’infrastructures lourdes dans les télécommunications et les TIC.

’’C’est toute l’explication du combat des plus hautes autorités sénégalaise pour la résorption de la fracture numérique qui a permis la mise en place du Fonds de solidarité numérique, dont la vocation est de permettre à l’Afrique de participer à la résorption du gap numérique, grâce à l’équipement de nos pays et à la formation de nos populations, par le biais notamment, de financements innovants et complémentaires à l’effort des pouvoirs publics’’.

Le ministre a par ailleurs exhorté les participants aux travaux qui se poursuivront jusqu’à vendredi d’explorer les opportunités d’interconnexion dans la mouvance actuelle du roaming, d’examiner tous les aspects liés à la tarification pour la bonne compréhension des partenaires que sont les opérateurs et les fournisseurs d’accès et de formuler des recommandations appropriées pour un concept véritable sur le roaming en Afrique.

(Source : APS, 10 septembre 2008)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)