twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Renforcement des capacités des correspondants parlementaires : Les NTIC au menu du Séminaire de Saly

samedi 20 décembre 2003

Un séminaire national dont les différents thèmes portent sur le renforcement des capacités du Réseau des correspondants parlementaires a été ouvert le vendredi 19 décembre dans les locaux de "Téranga Hôtel" sis à Saly Portudal. La cérémonie d’ouverture officielle de ce séminaire qui regroupe près d’une cinquantaine de participants s’est déroulée à 10 heures sous la présidence du secrétaire général du gouvernement Ibrahima Wade. Tout ce beau monde était reçu par Mr Bakar Dia ministre chargé des relations avec les institutions parlementaires nationales, régionales et de l’Union Africaine, maître d’œuvre de ce séminaire de trois jours qui prendra fin dimanche prochain. Il convient de souligner que les 34 départements ministériels sont représentés. Tout est parti par la présentation des conférenciers devant faire des exposés sur la procédure d’élaboration des projets de loi, sur les différentes étapes allant de l’adoption à la promulgation des lois notamment des finances, à cela s’ajoute les méthodes de contrôle parlementaires au niveau du Sénégal à travers les débats instaurés à l’Assemblée nationale et le parcours de loi, les rapports entre l’exécutif et le législatif dans le dispositif de la Constitution. Tous ces éléments sont suivis de termes de références aussi bien aux séminaristes qu’aux membres de l’encadrement technique, administratif et scientifique comme l’a si bien dit le ministre Ibrahima Wade en ouvrant les travaux de ce forum. C’est d’entrée de jeu que ce dernier s’est réjoui d’avoir été désigné par ses supérieurs précités pour procéder à l’ouverture officielle de ce séminaire. Pour le secrétaire général du gouvernement, cette charge résulte de l’intérêt particulier que le président de la république accorde à la bonne gouvernance. Le chef de l’état a souhaité la mise en place d’un réseau de correspondants parlementaires au niveau de chaque département ministériel dira Ibrahima Wade. Il fallait que le président, qui a conçu ce réseau comme un maillon très important, engage à cet effet, le Premier ministre Idrissa Seck qui n’a pas lésiné sur les moyens pour faciliter la tâche, a encore dit le secrétaire général du gouvernement. Et Mr Wade d’affirmer que toutes les actions à mener par lesdits correspondants seront coordonnées par le ministre chargé des relations avec les institutions parlementaires nationales régionales et de l’Union Africaine. Il a mis l’accent sur cette nouvelle approche dont le but recherché est de permettre à chaque département ministériel d’être soutenu convenablement par les correspondants parlementaires qui doivent faite preuve de professionnalisme si cher au chef de l’état. Il s’agira pour ces derniers d’assister au mieux leur ministère de tutelle dans le cadre du travail qu’ils doivent faire en rapport avec le cabinet du ministre Bakar Dia Pour Mr Wade, le constat opéré dans ce domaine repose sur le fait qu’il y a un souci réel d’améliorer les relations qui existent entre le pouvoir exécutif et le législatif. Celui-ci s’est plu du fait que le chef de l’état ait tenu à lever toute équivoque en favorisant la naissance dudit réseau qui doit répondre aux attentes désirées tout comme l’émergence des nouvelles technologies de communications qui doit être pérennes au Sénégal. Et ce dernier de féliciter le ministre Bakar Dia en louant les actions de taille qui s’inscrivent dans le cadre de la lettre de mission que le chef de l’état, qui tient à la légalité dans le progrès, a adressé à tous les ministres du gouvernement de l’alternance. Auparavant Mr Bacar Dia avait souhaité la bienvenue à ses hôtes, dégagé le sens et la portée de cet évènement avant de faire les témoignages élogieux envers le chef de l’état et le Premier ministre qui lui a tracé la bonne voie qu’il doit suivre pour pouvoir réussir sa mission. Le ministre a, tout en abondant dans le même sens que Ibrahima Wade, révélera les tenants et les aboutissants de ce séminaire qui permettra à toutes les parties concernées de mieux apprendre les procédures par lesquelles le Sénégal intègre les grands combats internationaux par la ratification des textes et des conventions. Par ailleurs le travail demandé, sur lequel le ministre Bacar Dia a insisté, est non seulement d’accroître les capacités mais de fortifier les liens de franche et sincère collaboration qui sou-tendent ledit réseau. C’est là l’une des manières d’optimiser les conditions de travail accompli par les correspondants qui ont tenu à se familiariser avec les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Ben Cheikh

(Source : Le Soleil 20 décembre 2003)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)