twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rencontre avec les opérateurs : l’ARTP veut mettre fin à la mauvaise qualité du réseau

jeudi 16 janvier 2020

L’autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes ( ARTP) veut en finir définitivement avec la mauvaise qualité du réseau téléphonique au Sénégal tant décriée par les consommateurs. Pour atteindre ses objectifs, le régulateur a convoqué ce matin à son siège à Dakar, les directeurs généraux des trois opérateurs à savoir ( Orange, Free et Expresso ) pour trouver des solutions durables.

Après avoir effectué des visites de terrain dans les régions comme Thiès, Kédougou, Tambacounda et Matam, où la qualité du réseau est plus mauvaise en raison de plusieurs facteurs, le siège de l’Autorité a été une tribune pour aborder certaines questions soulevées lors des derniers CRD. Pour le Directeur Général de l’ARTP , il s’agit d’une importante rencontre visant à mettre en place les premiers jalons d’un partenariat fructueux entre l’Autorité et les Opérateurs.

Réguler, c’est dialoguer

“Nous avions convié l’ensemble des Directeurs Généraux du secteur que nous régulons suite aux CRD que nous avions tenus dans les régions de Thiès, Matam, Kedougou et Tamba. Durant ses rencontres, nous avons reçu le ressenti des populations sur la qualité du réseau et sur un certain nombre de problèmes du secteur. A la suite de ces CRD, il fallait faire un point avec les Directeurs Généraux pour voir comment adresser les problèmes qui ont été remontés par les populations” a soutenu Abdoul Ly lors d’un point de presse avec les journalistes invités.

Un mois pour trouver des solutions face à la qualité du réseau

Les opérateurs ont un mois pour faire des propositions pouvant aboutir à des solutions durables et juguler les préoccupations soulevées en relation avec l’ARTP et les autorités locales. En effet, l’équipe du régulateur a regroupé un ensemble de problématiques liés à la couverture et à la qualité du réseau. Ainsi, il pense, grâce à ce début de collaboration, que des solutions seront trouvées rapidement.

“Au terme de cette première rencontre , nous avons demandé à l’ensemble des opérateurs du secteur, un plan d’action pour voir avec eux comment nous allons juguler ensemble les problèmes de qualité ” déclare monsieur Abdoul LY.

L’investissement, un moyen efficace pour améliorer la couverture et la qualité du réseau

L’ARTP a pu constater durant ses déplacements que l’un des principaux freins du développement de la couverture dans les régions était le manque d’investissements. Pour remédier à cette situation, elle invite les opérateurs à faire des investissements conséquents en adéquation avec les conventions et concessions et les cahiers de charges. Mais, surtout déployer des infrastructures ( Roll Out). Tout ce travail se fera aussi avec le soutien des administrations territoriales et les mairies qui doivent mettre à leur disposition des terrains pour abriter les installations réseaux et surtout persister sur le paiement des redevances domaniales pour les opérateurs.

Au-delà des opérateurs qui sont les principaux responsables de la mauvaise qualité du réseau, il faut aussi noter que d’autres obstacles favorisent son développement. C’est le cas des usagers qui n’ont pas souvent entre leurs mains des terminaux adaptés pour avoir un bon réseau. Sans oublier les acteurs tiers comme les travaux BTP qui sont pointés du doigts dans le cadre de leur travail du fait qu’ils coupent sans raison des câbles pouvant alimenter le réseau des opérateurs.

(Source : Social Net Link, 16 janvier 2020)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)