twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Réduction la fracture numérique : Les collectivités locales à pied d’œuvre

mardi 11 mai 2010

Les responsables du centre de ressources pour l’émergence sociale participative (Cresp) et de Eart Rights Eco-village (Erev) ont procédé, l’autre jour, à la remise de diplôme de formation en création de sites web, de maintenance informatique et de logiciels libres à 160 étudiants issus de 60 collectivités locales. Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet intitulé « Création de centres de formation pérennes en informatique pour les collectivités locales du Sénégal ».

Financé par la Fondation Open society initiative for West Africa (Osiwa), le projet a permis aux étudiants d’avoir une formation qualifiante. Selon son directeur technique, Moustapha Sarr Ndiaye, l’objectif est de faire en sorte que les collectivités locales disposent de site web pour leur visibilité. C’est un atout à faire valoir pour intéresser d’éventuels bailleurs disposés à financer des projets de développement. « Aussi, voulons-nous, à travers ce projet, développer l’idée du président Abdoulaye Wade de réduire la fracture numérique », a dit M. Sarr.

Grâce à la formation reçue, les étudiants ont réalisé des sites web. Selon Mme Viola Krebs, directrice exécutive d’ICVolontaires, certains sites ont fait l’objet d’une évaluation sur la base de critères que sont la sobriété, la lisibilité, la rapidité, l’accessibilité... Les sites distingués sont ceux de la Médina, de Grand Yoff, des Parcelles-Assainies, de N’ginith et de Malicounda. Dans son intervention, le président de l’Union des associations des élus locaux, Alé Lô, s’est félicité de cette belle initiative du Cresp et d’Erev consistant à encourager les jeunes à lutter contre la fracture numérique.

Cependant, beaucoup reste à faire car l’objectif est de toucher 543 collectivités locales alors que le centre n’en a atteint, pour le moment, que 54. Pour sa part, Mme Marie N’guettia de la Fondation Osiwa a surtout exhorté les partenaires à toujours appuyer les communautés rurales ciblées dans le cadre de la réduction de la fracture numérique.

Maguette Guèye Diéhiou

(Source : Le Soleil, 11 mai 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)