twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Réclamations et assistance des fonctionnaires : la Direction de la Solde présente deux applications

jeudi 9 septembre 2021

La Direction de la Solde a présenté ce jeudi 09 septembre, à Dakar, son assistant digital chargé de gérer les réclamations des agents de l’administration. Une innovation qui vient résoudre une problématique longtemps soulevée par l’administration.

Plus besoin de se déplacer pour soumettre une réclamation à la Direction de la Solde. En effet, Safi, la nouvelle plateforme d’assistance digitale vous facilite les choses.

Elle permet désormais aux agents de l’administration de « créer, modifier et consulter leurs réclamations en ligne 24/7 sans avoir à se déplacer ». En plus de cela, Safi joue le rôle d’interface entre les agents de l’administration et la direction de la solde pour leur fournir toutes les informations nécessaires au même endroit avec n’importe quel appareil.

« Toute cette série d’innovations relève d’une demande faite par les usagers et les organisations syndicales qui estimaient que la DGB était le talon d’Achille de l’administration. C’est pourquoi, il fallait passer par une modernisation de la solde après plusieurs rencontres pour faciliter les conditions d’accès à l’information des agents. Il est important de noter que le contexte de la pandémie covid19 nous a permis de dématérialiser les procédures et actes de la DGB. Nous ne nous sommes pas arrêtés sur ce point, parce que nous allons lancer également un système de notifications (sms) pour les tenir informés à temps en matière d’accès rapide de l’information » a annoncé Charles Emile Abdou Ciss, Directeur de la solde lors d’un atelier de partage sur les nouvelles applications lancées par la DGB.

En plus de Safi, la Direction de la Solde a aussi présenté l’application Sen’ réclamations qui permet de traiter de façon très rapide les requêtes et réclamations des usagers et d’optimiser fortement leur temps de réponse ainsi que le monitoring de leur résolution.

« L’usager peut créer une réclamation en remplissant un formulaire en ligne avec la disposition d’une zone de texte qui lui permet de revenir sur sa requête. Après transmission de la requête, il reçoit un ticket unique avec une notification Sms » a expliqué Seynabou Diongue, project manager office de la Solde lors de sa présentation.

Pour réaliser ces deux innovations, la Direction de la Solde s’est associée avec des entreprises locales à l’image de Oracle pour s’assurer de la prise en charge de la protection des données ainsi que la sécurité des plateformes.

« Aujourd’hui les fonctionnaires ne vont plus faire des km pour effectuer leurs réclamations. La digitalisation n’est pas facile, mais il faudrait accompagner cette initiative pour que la solde soit une vitrine dans le développement numérique performant, résilient de l’administration » s’est félicité Amadou Diallo, Coordonnateur du Programme d’Appui à la Modernisation de l’Administration (PAMA).

Selon le DG de la Solde, « ces innovations sont une fierté de l’administration sénégalaise car elles sont développées par des ingénieurs locaux. Ce qui a permis de transmettre efficacement les informations relatives aux rappels qui, à l’époque, faisaient l’objet de critiques au niveau des syndicats. »

Solde Education, plateforme E-solde, Centre d’appel, Safi, Sen’ réclamations sont autant d’innovations qui prouvent cette volonté de l’administration sénégalaise à adopter le concept de la transformation digitale.

Toutefois, il urge selon les syndicalistes de la fonction publique de mettre en place des stratégies efficaces pour une formation qualifiante des fonctionnaires souvent confrontés à des difficultés liées à l’utilisation des plateformes innovantes de l’administration notamment l’obtention des bulletins de salaires ou de la prestation famille entre autre.

(Source : Social Net Link, 9 septembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)