twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

RDC : vers la numérisation du secteur cadastral

mercredi 3 août 2022

Le gouvernement congolais veut numériser le secteur cadastral. Il a signé par le truchement de son ministère des affaires foncières un accord avec la société luxembourgeoise eProseed pour la mise œuvre du projet portant sur la sécurisation des titres fonciers et immobiliers ainsi que la numérisation du cadastre.

« e-Foncier », c’est le nom du projet portant sur la sécurisation des titres fonciers et immobiliers ainsi que la numérisation du cadastre en RD Congo. La signature de l’accord de sa mise en œuvre est intervenue ce 2 août à Kinshasa. Ce projet s’inscrit dans le cadre « du plan national du numérique, horizon 2025 ». Un programme visant à faire du numérique congolais, un levier d’intégration, de bonne gouvernance, de croissance économique et de progrès.

Numérisation de l’administration

A travers « e-Foncier », les autorités congolaises veulent moderniser le cadastrale dont l’administration est jusque-là analogique. Il s’agit d’une démarche visant à intégrer les supports numériques dans le mode de fonctionnement de ce secteur. A en croire Patrick Muyaya, ministre de la communication et médias, ce projet assurera « un partage sécurisé des documents entre les différentes administrations, et de lutter contre la fraude et les conflits abondants au niveau des affaires foncières depuis plusieurs années ».

Pour sa part, le ministre des affaires foncières, Molendo Sakombi a précisé que ce partenaire va permettre au gouvernement de construire « une tour du foncier, qui hébergera dès 2024, tous les services du ministère des affaires foncières, du secrétariat général et du futur centre national de la numérisation du cadastre de la RDC ». Notons que la sortie du premier titre numérisé et sécurisé est prévue en décembre dans la circonscription foncière de la Gombe à Kinshasa. Après cette étape, ce projet va s’étendre dans d’autres circonscriptions foncières du pays.

Enock Bulonza

(Source : CIO Mag, 3 août 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)