twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

RD Congo : les appareils mobiles contrefaits seront traqués par le gouvernement dès le 24 septembre

mardi 25 août 2020

Dès le 24 septembre 2020, les téléphones contrefaits auront davantage de mal à accéder au réseau télécoms en RDC. Le système d’enregistrement des appareils mobiles qui entrera en fonction, piloté par le régulateur télécoms, aura pour but de les identifier et de les bloquer.

Le gouvernement de la République démocratique du Congo, à travers le ministère des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC), annonce la mise en fonction du système d’enregistrement des appareils mobiles pour le 24 septembre 2020.

Selon le ministère des Télécoms, « l’un des objectifs majeurs du système d’enregistrement des appareils mobiles est la lutte contre la contrefaçon des appareils mobiles, omniprésente en RDC. Ce système reconnaîtra les appareils contrefaits et non conformes et bloquera leur accès au réseau au terme d’une longue période de grâce. La déconnexion de ces appareils profitera à tous les utilisateurs, via une amélioration sensible de la qualité du réseau ».

Le système d’enregistrement, qui est une base des données regroupant l’ensemble des numéros d’identité internationale des appareils mobiles connectés sur le réseau congolais, permettra de limiter le marché des appareils mobiles contrefaits dont « l’utilisation constitue un danger réel pour la santé des Congolais à cause des fortes doses de plomb, pouvant donner lieu à des infections et à des problèmes cardiovasculaires », a poursuivi le ministère des Télécoms.

En plus de moderniser le secteur des télécoms, cette solution de sécurité, dont la gestion est confiée à l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo (Arptc), ouvre la voie à d’autres projets déjà en phase de développement, notamment dans les domaines de l’e-gouvernance et de l’accès aux nouvelles technologies, a souligné le ministère des PT-NTIC le 25 août 2020.

(Source : Agence Ecofin, 25 août 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)