twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Que l’aspect humain soit toujours présent

lundi 31 décembre 2001

L’année 2001 a enfin achevé sa course, une course qui fut dès le début très mouvementée et qui s’est terminée de façon plutôt heurtée suite à l’attentat du 11 septembre. L’année qui s’achève a été synonyme de mort et de désolation pour les hommes et les femmes (séisme meurtrier en Inde, attentat du World Trade Center, inondations en Algérie, etc.) mais elle a également décimé les entreprises du secteur des nouvelles technologie et porté un rude coup à la « nouvelle économie ». L’année 2001 a également attristé beaucoup d’Africains et de citoyens du monde qui ont perdu en Léopold Sédar Senghor une des figures emblématiques du dialogue des cultures. Dans ce contexte, le nouvel ordre géostratégique qui semble se dessiner actuellement, dans le sillage du « nettoyage » des grottes et des montagnes d’Afghanistan, invite à une relecture attentive du discours universaliste du Poète-Président, pour que la mondialisation forcée qui s’avance masquée ne soit pas le tournant de trop et que « l’aspect humain soit toujours présent ». En effet, en revisitant les écrits de Léopold Sédar Senghor, j’ai retrouvé un texte, vieux de plus de vingt ans, dont la saisissante actualité mérite que nous le partagions avec vous à l’aube de cette nouvelle année. Dedans, Senghor y préfigure, pêle-mêle, toute une série de concepts qui sont aujourd’hui des plus banals tels, le multimédia, les bibliothèques électroniques, l’hypertexte, la traduction assistée par ordinateur, le télé-enseignement et même l’utilisation du satellite pour assurer l’alimentation et la consultation des bases de données (cf. http://www.osiris.sn/senghor.htm) ! Cela étant, l’année 2001 n’aura pas été uniquement porteuse de mauvaises nouvelles puisque l’Assemblée nationale vient d’adopter un nouveau code des télécommunications qui donne un coup de jeune à la réglementation et jette ENFIN les jalons de la création d’une autorité indépendante de régulation des télécommunications. En espérant que cette bonne nouvelle annonce une année riche de progrès en matière d’accès et d’appropriation des technologies de l’information et de la communication, je présente à chacune et à chacun, nos voeux les meilleurs pour l’année 2002.

Amadou Top
Président d’OSIRIS

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)