twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Qualité des services de téléphonie mobile : Une couverture disproportionnelle

mardi 26 juillet 2005

Pour la première fois, l’Agence de régulation des télécommunications (Art) a mené une enquête sur le terrain. L’opération vise à connaître l’avis des populations et la manière dont les services des opérateurs sont perçus au quotidien par les consommateurs. L’enquête consistait à évaluer la qualité des messages sms, le niveau de couverture réel de chacun des opérateurs mobiles sur les axes routiers. Dans son discours de bienvenue le directeur général de l’Art, Daniel Goumbala Seck, montre leur volonté de recueillir l’avis des acteurs du secteur pour une prise en compte des insuffisances puis d’une mise en œuvre des moyens permettant d’améliorer la qualité des services des télécommunications du pays. Le directeur de cabinet du ministre des Postes et télécommunication, dans son discours, a évoqué l’intention du gouvernement du Sénégal de procéder à la révision des charges des opérateurs existants et d’accorder une nouvelle licence d’exploitation de réseau de télécommunication ouvert au public.

D’après les dernières estimations, le téléphone mobile gagne de plus en plus du terrain. Le nombre d’abonnés est estimé à un million quatre cent vingt trois mille neuf cent trois en juin 2005. Ce qui élève le taux de la croissance à 13,5 %. Dans leurs réactions, les différents acteurs sur place ont soulevé de nombreux problèmes relatifs aux relations entre les deux opérateurs et les mesures à entreprendre pour satisfaire les consommateurs. Des représentants de Sonatel très présents au niveau du débat ont souligné que leur boîte, en son titre de leader, doit tirer les autres en avant tout en respectant les règles de la compétition. En effet, l’enquête a ressorti une disproportion entre les deux opérateurs. Dans les revendications, il est question de certaines localités rayées de la carte en termes de communication et des difficultés liées à la qualité vocale. En guise de réponses, les opérateurs de Sonatel promettent des efforts considérables pour améliorer la qualité de leur service, notamment avec le projet de couverture de tous les villages de plus de 500 habitants d’ici 2007. Toutefois, ils ont reconnu que le plus dur reste à faire car les sociétés qui réussissent aujourd’hui à respecter les normes internationales ont eu des décennies d’avance sur eux.

Maïmouna DIA (stagiaire)

(Source : Wal Fadjri, 26 juillet 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)