twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Qualité des apprentissages - L’école sénégalaise à l’ère du numérique

vendredi 22 octobre 2010

La France et le Sénégal ont signé un accord de partenariat pour l’amélioration de la qualité des apprentissages par l’usage des Technologies de l’information et de la communication. Il s’agit du démarrage du projet « Sankoré » qui va équiper 300 classes, 11 écoles de formation des instituteurs et des classes expérimentales.

La cérémonie de signature a eu lieu ce week-end au ministère de l’Education entre Alain Madelin, ancien ministre français, représentant la délégation interministérielle pour l’éducation numérique et le ministre Kalidou Diallo. Avec cette convention, c’est une nouvelle ère du numérique qui s’ouvre pour le secteur de l’Education, estiment les deux parties.

En effet, ce protocole, qui marque le démarrage du projet « Sankoré », est une initiative au service de la solidarité universelle en Afrique puisqu’il veut contribuer au partage des bénéfices de la révolution numérique.

Selon Alain Madelin, le socle de la révolution du numérique éducatif est un équipement de base constitué d’ordinateurs, d’un vidéoprojecteur et d’un tableau numérique interactif qui permet aux enseignants d’accéder au formidable patrimoine de ressources numériques qui se développe dans le monde et de le partager avec leurs élèves.

Au Sénégal, 300 classes, 11 Ecoles de formation des instituteurs et les classes expérimentales des écoles d’application seront équipées de tableaux numériques interactifs. Mieux, l’ensemble des ressources éducationnelles qui seront utilisées sera directement inspiré des curricula de notre pays.

Avec ce projet « Sankoré », le défi de la formation rapide et en masse des enseignants sera relevé. Le ministre de l’Education, Kalidou Diallo et la directrice de l’Ineade, Mme Aminata Bâ Niang, se sont félicité du choix du Sénégal pour démarrer le projet.

Selon le ministre, ce projet entre dans le cadre de la politique éducative du Sénégal. Une politique qui a gagné la confiance des partenaires.

Pape Coly Ngom

(Source : Le Soleil, 22 octobre 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)