twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Protection des données personnelles : La CDP lève sa mise en demeure contre Expresso et Cbao…

mercredi 7 mars 2018

La Commission de protection des données personnelles (Cdp) a rendu public son dernier avis trimestriel de l’année 2017. Elle annonce, dans cette publication, la levée des mises en demeure contre l’opérateur de téléphonie Expresso et l’établissement bancaire Cbao.

La Commission de protection des données personnelles (Cdp) avait mis en demeure l’opérateur de téléphonie mobile Expresso pour « absence de conformité des termes et conditions d’utilisation du site web www. Expressotelecom. Sn », « l’inobservation de certaines règles liées à la prospection directe » et « l’absence d’une durée claire de conservation des données des demandeurs d’emploi ». Cependant, dans son dernier avis trimestriel, la Cdp a annoncé avoir levée cette mise en demeure à l’encontre d’Expresso suite à la « correction des manquements dans les délais » par l’opérateur de téléphonie mobile. La Commission a aussi levé sa mise en demeure sur l’établissement bancaire Cbao Attijariwafa Bank dont elle reprochait « l’accès non autorisé à des données », « l’usage de quatre Pc sous Xp » et le manque de précision de la durée de conservation de certaines données. La Cbao ayant corrigé, « dans les délais », tous ces manquements, sa mise en demeure a été levée. Dans ses recommandations, la Commission des données personnelles a demandé à la Cbao « de veiller au respect scrupuleux de la politique de sécurité des systèmes d’information ». Quant à Expresso, elle lui a recommandé de « renforcer l’information préalable des personnes concernées dans les conditions générales d’utilisation des services », de « veiller au bon fonctionnement du droit d’opposition, à la gratuité de la fonction « Stop » et de « formaliser la procédure de conservation et d’archivage des dossiers de demande d’emploi ». « La Cdp informe, par ailleurs que tout manquement maintenu ou renouvelé et constaté lors d’un contrôle ultérieur entrainera une sanction sans mise en demeure préalable, conformément à la loi n° 2008-12 du 25 janvier 2008 », a-t-elle mis en garde dans son dernier avis trimestriel de l’année 2017.

A. Ng. Ndiaye

(Source : Le Soleil, 7 mars 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)