twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Protection des données personnelles : La Cdp demande plus de moyens

jeudi 1er février 2018

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale des données personnelles, la présidente de la Commission des données personnelles, Awa Ndiaye, a invité, hier, l’Etat du Sénégal à renforcer les moyens de la Cdp, afin qu’elle puisse répondre davantage à sa mission de protection de la vie privée des citoyens.

Pour continuer à mener à bien sa mission consistant, entre autres, à informer et à promouvoir le droit de la protection des données personnelles tant dans le secteur public que privé, à veiller à la protection des citoyens contre l’utilisation abusive de leurs données, la Commission des données personnelles (Cdp) souhaite que les moyens, qui lui sont attribués, soient davantage renforcés. Si beaucoup de choses ont été faites dans ce sens, la présidente de la Cdp exhorte l’Etat du Sénégal à renforcer les moyens de la Commission. « Il faut absolument que le gouvernement nous aide à avoir davantage de moyens pour remplir nos missions, lesquelles sont des missions de sensibilisation, de conscientisation et de la prise en charge de la responsabilité de chacun d’entre nous par rapport à notre vie privée », a indiqué Awa Ndiaye. La Cdp a célébré, hier, la Journée mondiale des données personnelles, à travers un panel sur le « Défi de la protection des données personnelles face aux usages du numérique ». Comme dans tous les pays du monde, le Sénégal fait face aux défis de la protection des données personnelles à l’heure du numérique. C’est d’ailleurs, l’une des raisons de la mise en place de la Commission des données personnelles en 2013.

Aujourd’hui, cette commission se veut d’inculquer « aux Sénégalais une culture de la protection des données personnelles » à travers l’éducation au numérique. Il s’agit de mettre « en vigueur des éléments constructifs afin que la vie privée des citoyens dans l’environnement numérique soit respectée et protégée ». Aux yeux de la présidente de la Cdp, la loi sur la protection des données personnelles existe dans notre pays, mais elle doit être davantage contraignante. « Nous nous battons afin que la loi soit appliquée et que les Sénégalais soient conscients que cette loi leur donne un cadre de protection juridique », a-t-elle relevé, appelant à une effectivité de la loi dans son ensemble. « Nous devons faire attention sur comment nous gérons notre vie à l’intérieur des réseaux sociaux, tout en profitant des progrès numériques. Il y a un manque de prise de responsabilité par rapport au développement du numérique », a ajouté Awa Ndiaye.

Autorité administrative indépendante née de la loi n°2008 - 09 du 25 janvier 2008 portant sur les données personnelles, la Cdp « contribue au développement d’une économie numérique sécurisée ».

Ibrahima Ba

(Source : Le Soleil, 1er janvier 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)