twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Promotion du livre : La première librairie numérique africaine a été lancée

mercredi 18 décembre 2013

Les Nouvelles éditions numériques africaines (Nena), pionnière de l’édition numérique en Afrique ont lancé hier, à la Fildak, la Librairie numérique africaine (Lna). La plateforme est dédiée au livre africain.

Le projet de Librairie numérique africaine (Lna) trouve son originalité, selon Marc-André Ledoux, directeur général des Nouvelles éditions numériques africaines (Nena), dans l’adhésion de 12 éditeurs de plusieurs pays africains.

Le site va permettre de trouver, acheter, télécharger ou commander, des recueils et des livres numériques venant d’auteurs et d’éditeurs africains, indique-t-il.

Au-delà de la facilité technique, ces œuvres pourront être lues sur ordinateur, tablette tactile, téléphone intelligent et liseuse à encre numérique. Autre avantage de ce portail, les férus de littérature africaine pourront, en un clic, avoir les productions des auteurs du continent à portée de main.

Les débuts sont certes modestes pour cette structure qui présente déjà plus de 120 publications. Celles-ci sont d’une grande diversité, notamment avec des romans, des contes, de la poésie, des sujets qui traitent du développement de l’Afrique, de l’ethnologie, de la biographie, la religion, le droit, la fiscalité, etc.

Selon le directeur, une dizaine d’autres éditeurs africains en discussion avec Nena, sur la base de proposition de coédition et de diffusions numériques, laissent entrevoir un potentiel de plusieurs milliers de titres à proposer aux lecteurs d’Afrique et du monde entier.

La Librairie numérique africaine est aussi une bonne nouvelle pour les écrivains et auteurs africains. A l’âge du numérique, nul besoin de solliciter un éditeur parisien ou sa succursale africaine pour se faire éditer.

« Ils peuvent se faire publier en Afrique, avec tout éditeur africain qui aura décidé, en partenariat avec Nena, de passer au numérique, étant assurés d’une large diffusion internationale », soutient Marc-André Ledoux. Cette nouvelle donne n’induit pas l’abandon du livre imprimé.

Amadou Maguette Ndaw

(Source : Le Soleil, 18 décembre 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)