twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Projets informatiques de l’Etat : 80 % des travaux déjà réalisés

lundi 8 septembre 2008

Le directeur de l’Agence pour le développement de l’informatique de l’Etat (Adie), Mouhamed Tidiane Seck a soutenu, ce week-end, que 80 % des travaux des projets informatiques de l’Etat sont réalisés. Il l’a dit, au cours de l’assemblée générale de l’Organisation des professionnels des Technologies de l’information et de communication (Optic) tenue samedi dans un hôtel de la place. Ainsi après l’intranet gouvernemental financé par la Banque mondiale en 2003 pour un montant de 3 milliards de francs Cfa, il y a le projet en cours de réalisation, de connexion de l’administration centrale aux régions de l’intérieur. Selon Mouhamed Tidiane Seck, dans ce projet, il s’agit de poser 500 km de fibres optiques pour relier toutes les capitales régionales. A ce jour, 450 km de fibres ont été posés. Le projet est financé par la Chine et les premiers essais sont prévus en avril 2009. Ce projet sera suivi d’un autre, de la même envergure, qui va connecter les capitales départementales. Mais, cette fois, ce sera sur financement de la Corée. Ces projets quand ils se termineront, permettront de faire des applications avec la télémédecine, la vidéo-conférence et faciliteront surtout les démarches administratives.

Toujours dans le souci d’améliorer la communication de l’administration, le gouvernement a un projet de téléphonie publique. ‘Il s’agit de disposer pour l’administration d’un réseau de téléphonie publique sans coups externes, mais ce réseau sera connecté aux autres réseaux’, informe le directeur de l’Adie. De même, le gouvernement a prévu de crée un cyber village dont le centre de ressources sera au niveau du Technopôle. Mais Mouhamed Tidiane Seck a précisé que ce projet se fera dans le cadre d’un partenariat public/privé.

Pour ce qui est du cadre juridique, le directeur de l’Adie a rappelé que le gouvernement a fait voter et adopter la loi d’orientation sur les technologies de l’information et de la communication et sur la cyber criminalité dans le but de créer un ‘écosystème’ favorable au développement des Tic et de rompre la fracture numérique.

FORMATION EN TIC : L’Etat et le secteur privé appelés à s’impliquer

Face à la floraison des écoles de formation aux métiers des technologies de l’information et de la communication (Tic), les professionnels du secteur qui étaient en assemblée générale ce week-end, sont convenus qu’il y a lieu d’être regardant sur la qualité plutôt que d’avoir des objectifs de quantité. Tout au moins, c’est également l’avis de Mouhamed Tidiane Seck, directeur de l’Agence de développement de l’informatique de l’Etat. Selon lui, les entreprises qui emploient les produits issus de ces écoles doivent avoir leur mot à dire sur les curricula de ces écoles. Tout de même, il soutient que l’Etat doit contrôler ces écoles qui souvent ‘rançonnent’ les familles avec souvent une formation qui ne mènent à aucun débouché pour des jeunes obsédés par les métiers en Tic.

Antoine Ngom, président de l’Optic, ne dit pas autre chose. ‘La principale ressource de notre secteur, ce sont les ressources humaines. C’est pourquoi, dorénavant, nous devons nous impliquer dans l’élaboration des programmes des écoles pour exprimer nos besoins’.

Enfin, l’Optic s’engage à faciliter le stage pour les nombreux jeunes formés dans le domaine et qui ne peuvent pas valider leur formation faute de stage.

Mamadou Sarr

(Source : Wal Fadjri, 8 septembre 2008)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)