twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Programme CATIA : Faire des Tic des leviers générateurs de revenus

jeudi 27 janvier 2005

L’exploitation des opportunités offertes par les Technologies de l’information et de la communication (Tic) sont aujourd’hui considérés comme des créneaux porteurs. Ces outils sont des leviers sur lesquels les populations doivent être orientées afin de générer des revenus substantiels pour lutter contre la pauvreté. C’est en subsistance les recommandations issues de l’atelier organisé, lundi dernier au Gorée Institute par les promoteurs du programme Catia. Selon la coordonnatrice de Catia Mme Coura Fall, le programme dans « sa composante 1C vise à favoriser l’appropriation sociale des Tic et des opportunités qu’elles offrent par les populations marginalisées ». Cependant, pour aboutir à de tels résultats, il est nécessaire d’élaborer des stratégies de communication convaincantes. Et qui seront à même d’amener les populations à exploiter le filon. Le programme Catia, dont la durée est de trois ans, est né d’une collaboration étroite entre des communicateurs anglais, l’Agence canadienne pour le développement international et l’Usaid.

Conscient de l’importance du rôle d’éveil de conscience des masses que joue la presse, le programme Catia a décidé d’impliquer les professionnels des médias. L’atelier, qui a réuni des experts des Tic et des acteurs de la communication, a permis de dégager quatre composantes pour aboutir à un plan d’actions national. Elles sont relatives à l’accès aux Tic, au renforcement des capacités des acteurs, à la mise en place d’un environnement juridique et fiscal adéquat, et la création de canaux de communication. Ces stratégies vont se décliner en plaidoyer auprès de cibles principales, comme le président de la République, les parlementaires, les guides religieux et la société civile.

Yathé N. NDOYE

(Source : Wal Fadjri, 27 janvier 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)