twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Procédures douanières : Reprise du système Gaïndé ce matin

mardi 14 juin 2011

Les opérateurs économiques retrouveront dès ce mardi, un système Gaïndé beaucoup plus performant, indique le directeur général des Douanes, Makhtar Cissé qui annonce un redémarrage normalisé du système.

Depuis une semaine, le système informatique douanier a connu quelques perturbations à la suite d’une opération de migration qui consiste à passer d’un ancien système à un nouveau.Lors d’une visite à Rao, le directeur général des Douanes, Mouhamadou Makhtar Cissé, a expliqué que ce basculement a eu quelques ratées qui ont plombé les activités des opérateurs économiques du pays. Mais ce problème, a-t-il souligné, a été solutionné depuis vendredi, grâce à l’intervention conjuguée de tous les techniciens de la direction des systèmes informatiques de la Douane et des experts venus de l’étranger.M. Cissé a annoncé un redémarrage normalisé du système qui va se renforcer dès ce mardi, à l’ouverture des différents bureaux de douane.

Il a soutenu que ce nouveau système Gaïndé est une évolution nécessaire.« Il est évident que nous œuvrons pour le progrès de l’économie du Sénégal et pour la performance des opérateurs économiques. C’était une décision difficile à prendre et nous avons été amenés à prendre ces risques, guidés par la volonté de faire franchir au Sénégal, en particuliers aux opérateurs du commerce extérieur du Sénégal, le pas qui leur permettra d’entrer définitivement dans le 21e siècle », a-t-il noté.système actuel, avoir le Gaïndé portable à l’intérieur du Sénégal, ni le portail de la douane, la dématérialisation, encore moins le manifeste électronique qui est la marque de tous les ports modernes et qui consiste également à pouvoir recevoir le document récapitulant la cargaison avant même l’arrivée du navire et à partir du dernier port d’attache. Il a assuré que l’ensemble du système sera normalisé et que les usagers retrouveront un système Gaïndé beaucoup plus performant.

Samba Oumar Fall

(Source : Le Soleil, 14 juin 2011)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)