twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Prix des marchés agricoles : Le Sms à la rescousse de 3500 producteurs

jeudi 2 février 2006

Au Sénégal, les professionnels de l’agro-industrie et le secteur rural utilisent de plus en plus les solutions proposées par les Ntic. Un communiqué de Manobi, daté du 2 janvier et dont la copie nous est parvenue hier à la rédaction, indique que 3500 producteurs sénégalais consultent désormais les prix des marchés agricoles par Sms.

Actuellement, note le communiqué de Manobi, ce sont 3500 producteurs sénégalais qui consultent les prix des marchés agricoles par Sms.

Après avoir inauguré avec succès l’usage du téléphone mobile comme outil d’information et d’interaction des producteurs dans leur filière de production et de commercialisation, Manobi, en partenariat avec la Sonatel, le ministère du Commerce, la Coopération suisse et la Caisse nationale de crédit agricole, lançait, en mai 2005, la version Sms de « Xam Marsé », un système d’information sur les marchés agricoles par Gsm et Internet.

Ils sont aujourd’hui environ 5 % des utilisateurs de « Xam marsé » qui font ainsi des requêtes supplémentaires pour réactualiser dans la journée leur information sur la situation des marchés, estime-t-on.

La société, note-t-on, emploie quatre enquêteurs sur les marchés de Dakar, équipés d’ordinateurs de poche communicants qui hébergent une application mobile embarquée. Cette application permet à ces enquêteurs de relever, en temps réel, près de 15.000 données par jour, afin de réactualiser en permanence la base de données de Xammarsé, précise-t-on.

Créée en janvier 2003 par Manobi et la Sonatel, la société Manobi-Sénégal avait pour objectif de fournir des services e-business multimédia aux professionnels de l’agro-industrie et au secteur rural.

Ce système d’information sur les marchés par Gsm et Internet permet aux agriculteurs, aux commerçants, aux hôteliers et aux ménagères sénégalaises de pouvoir recevoir « chaque jour sur leur téléphone un Sms gratuit les informant sur le prix de leur produit de préférence et sur le marché de leur choix ».

Synthèse de MAMADOU SY

(Source : Le Soleil, 2 février 2006)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)