twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Présidentielle : le CNRA souhaite que la presse relève de le défi de la couverture médiatique

lundi 16 janvier 2012

La présidente du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), Nancy Ngom Ndiaye, souhaite que les organes de presse relèvent le défi de la couverture médiatique de la présidentielle du 26 février prochain, en respectant les principes de leur profession.

’’Aujourd’hui, avec le professionnalisme avéré et l’indépendance reconnue de la presse sénégalais, nous sommes en droit d’espérer que vos organes relaveront le défi d’une couverture respectant les principes majeurs d’équilibre, d’équité et de pluralisme’’, a-t-il dit.

Mme Ndiaye s’exprimait, lundi à Dakar, lors d’une rencontre entre le CNRA et les responsables des médias. L’organise de régulation des médias a débuté, lundi, une série de rencontres avec les responsables des médias, les représentants des candidats à l’élection présidentielle de février 2012 et la société civile.

La présidente de la CNRA a rappelé que les médias jouent un rôle essentiel lors des campagnes électorales en aidant le citoyen électeur à comprendre et à juger les différents candidats.

’’Le CNRA entend s’acquitter de sa mission, en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes du processus électoral’’, a assuré sa présidente.

Conformément aux dispositions du code national et de la loi du 4 janvier 2006 pourtant création du CNRA, l’organe de régulation a pour mission, entre autres, de veiller au bon déroulement de la couverture médiatique de la campagne électorale.

‘’Notre rencontre de ce matin s’inscrit dans ce cadre et vise à renforcer le nécessaire entre l’instance de régulation et les médias en cette période importante dans la vie de notre pays, par une grande sensibilisation de presse’’, a expliqué la présidente du CNRA.

Plusieurs responsables des médias ont émis lundi des ‘’ préoccupations’’ sur la bonne couverture de la campagne présidentielle de février 2012 à cause des moyens et au vu du nombre de candidats déclaré.

Ils ont plaidé pour une mutualisation des moyens entre la Radiodiffusion télévision sénégalaise (RTS, publique) et les organes privés.

(Source : APS, 16 janvier 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)