twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Président du Conseil d’administration de la Senelec : Wade choisit Cheikh Tidiane Mbaye de la Sonatel

samedi 20 novembre 2010

Le Conseil d’administration de la Senelec a un nouveau président. Il s’agit de Cheikh Tidiane Mbaye, actuel directeur général de la Sonatel. Ce choix qui émane du Ministre d’Etat, Ministre de la Coopération Internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l’Energie, Karim Wade vient d’être appuyer par le Président de la République. Le Président de la République, Me Abdoulaye Wade vient de proposer le Directeur Général de la Société Nationale des Télécommunications (Sonatel), Cheikh Tidiane Mbaye pour présider le Conseil d’Administration de la Société Nationale de l’Electricité du Sénégal (Senelec). Le ministère de l’énergie qui donne l’information confie que cette décision intervient à la suite de la désignation de M. Mbaye comme Administrateur de la Senelec par le Ministre d’Etat, Ministre de la Coopération Internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l’Energie, Karim Wade. Cheikh Tidiane Mbaye va remplacer Babacar Diop, président du Cellule initiatives et stratégies (Cis) qui regroupe des cadres libéraux.

La même source fait croire qu’« en portant son choix sur Cheikh Tidiane Mbaye dont la compétence et la rigueur sont connues de tous, le Ministre d’Etat Karim Wade veut améliorer et renforcer la gouvernance d’entreprise de cette société ». Avant d’ajouter que « M. Mbaye sera ainsi chargé de proposer un nouveau mode de fonctionnement du Conseil d’Administration pour renforcer ainsi les performances et l’efficacité de la Senelec et assurer une plus grande implication des travailleurs dans la gestion de l’entreprise ». Se prêtant aux questions de nos confrères de la Rts Télé, à sa sortie d’audience, Cheikh Tidiane Mbaye confie que « je pense que toutes les bonnes volontés, toutes les compétences que compte notre pays doivent s’atteler à redresser ce secteur qui est en crise très grave ». A la question de savoir si l’expérience engrangée à la Sonatel puisse bénéficier à la Senelec, Cheikh Tidiane Mbaye, estime que c’est tout le sens du choix fait par le ministre d’Etat Karim Wade et le Ministre de l’Energie, Ibrahima Sarr qui estiment que « je pourrais apporter ma modeste contribution à un conseil d’administration d’une société qui aura une gouvernance rénovée et renforcée avec une direction générale forte et responsable ».

Dans son communiqué, le ministère de l’énergie fait savoir que Cheikh Tidiane Mbaye (54 ans), Ingénieur diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications de Paris, a fait l’essentiel de sa carrière professionnelle à la Sonatel dont il est devenu le Directeur Général depuis avril 1988. Auparavant, poursuit le ministère de l’énergie, M. Mbaye avait occupé des fonctions d’Ingénieur à l’Office des Postes et Télécommunications du Sénégal (OPTS - décembre 1982-Septembre 1983), Chef de la Division des Etudes et de la Coopération technique à la Direction des Télécommunications de l’Opts (Août 1983 - Juillet 1984), Directeur des Télécommunications de l’OPTS (Juillet 1984 - septembre 1985) et directeur des Etudes et de la Planification de la Sonatel (octobre 1985 - Avril 1988). Le département managé par Karim Wade considère que la nomination de Cheikh Tidiane Mbaye qui est, par ailleurs, membre du World Economic Forum (Davos), intervient dans un contexte où la Senelec est confrontée à la plus grave crise de son histoire.

Le département de l’énergie a tenu à rappeler que « depuis sa nomination, le Ministre d’Etat Karim Wade s’est inscrit dans une démarche visant à mobiliser toutes les compétences internes et externes pour le redressement et relance du secteur de l’Energie ». C’est dans ce cadre qu’il situe la mise en place d’un Comité de Restructuration et de Relance regroupant différentes personnalités d’horizons divers, dont la mission est de définir un plan de relance et de restructuration et d’en assurer la mise en œuvre, et le lancement d’audits destinés à faire un état des lieux permettant d’en avoir une image fidèle, réelle, chiffrée et transparente.

Le directeur général de la Sonatel a profité de son audience avec le Président de la République pour évoquer la question de la surtaxe sur les appels internationaux. A en croire Cheikh Tidiane Mbaye, le chef de l’Etat prête une oreille attentive à ce sujet que les opérateurs téléphoniques ont du mal à digérer.

Bacary Dabo

(Source : Sud Quotidien, 20 novembre 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)