twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pour mieux sauvegarder les emplois dans leur secteur : Les travailleurs de France Télécom en Afrique fédèrent leurs forces

jeudi 4 octobre 2012

En vue de redynamiser le secteur des télécommunications, tout en menant une bonne politique pour sauvegarder les emplois dudit secteur en Afrique, une rencontre s’est ouverte, hier, et elle va prendre fin aujourd’hui. Les représentants de Orange Cameroun, Côte d’Ivoire, Mali, Kenya, Guinée-Bissau, Niger, Burkina et Sénégal qui se sont donné rendez-vous à Dakar se penchent ainsi sur la question sous l’égide d’Uni Global Union. Ainsi, en l’espace de 48h, ces séminaristes, travaillant dans les entreprises organisées par France Télécom en Afrique, vont « harmoniser nos perceptions sur les stratégies de France Télécom et mettre en place des stratégies communes de riposte pour sécuriser nos emplois, et réorganiser le modèle de redistribution des richesses que nous créons aussi bien en Afrique qu’à travers le monde », a confié Mamadou Aïdara Diop, Président de l’alliance mondiale Uni France Télécom. Un conclave qui vient à son heure, selon M. Diop, puisque FT est une entreprise multinationale qui a ses tentacules partout à travers le monde, et en tant qu’organisation syndicale « nous avons cru devoir mettre en place une structure qui fédère les activités des travailleurs dans les différentes entreprises sous contrôle de FT ». Venu prendre part à l’ouverture de ce séminaire, Marcus Courtney, Chef d’Uni-ICTS, a profité de l’occasion pour parler des difficultés que rencontrent les travailleurs des centres d’appels délocalisés en Afrique. « Les travailleurs des centres d’appels accumulent le stress, l’anxiété et la fatigue » fustige-t-il. Une situation plutôt inquiétante d’où l’urgence de trouver des solutions afin de permettre aux téléacteurs ou conseillers commerciaux d’évoluer dans un environnement professionnel beaucoup plus adapté à la production de meilleurs résultats, conseille Marcus Courtney. Ces inquiétudes soulevées par M. Courtney font réagir Mamadou Aïdara Diop : « Il y a un projet de relocalisation des centres d’appels vers la France. Les patronats français pensent que les emplois créés dans les centres d’appels délocalisés en Afrique empêchent la création d’emplois en France », révèle-t-il. Argument qu’il trouve, « archi-faux ». Ce qui confirme les rumeurs faisant état des menaces qui pèsent sur les travailleurs de certains centres d’appels comme Call Me ou encore Pcci au Sénégal ainsi que ceux qui sont au Maroc et en Tunisie. Et, cette menace est d’autant plus réelle que M. Diop renseigne que les conditions des travailleurs des centres d’appels seront au coeur des débats, durant ce mois d’octobre qui leur est consacré : « Au niveau de l’alliance nous avons décrété le mois d’octobre comme le mois d’actions pour les centres d’appels. Nous avons des initiatives de toutes les organisations syndicales affiliées à notre centrale qui mettent en oeuvre des stratégies, des actions de propagande, d’agitation, de recrutement de sensibilisation, pour améliorer les conditions de travail dans les centres d’appels » rassure-t-il.

Aminatou Ahne

(Source :Le Populaire, 4 octobre 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)