twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pillage de la SONATEL par France Télécoms : Le chargé des revendications de l’Intersyndical de la Sonatel déplore le laxisme des autorités

samedi 6 août 2016

La Société nationale de téléphonie (Sonatel) est un des fleurons de l’économie sénégalaise. Mais pour certains, elle est le symbole du pillage du patrimoine national. La question a été à l’ordre du jour, ce samedi, à Dakar, lors du ‘’Samedi de l’économie’’ organisé par la Fondation Rosa Luxembourg. Le thème de cette rencontre ‘’Sonatel : fleuron de l’économie sénégalaise ou symbole du pillage du patrimoine national’’ a été présenté par le chargé des revendications de l’Intersyndicale de la Sonatel, Mouhamadou Lamine Badji. Pour ce dernier, il n’y a plus à démontrer que le patrimoine national qu’est la Sonatel est en train d’être pillé par France Télécoms qui détient 42% des actions de la société. D’après l’Association des utilisateurs des TIC (ASUTIC), pendant ces trois dernières années, c’est-à-dire 2013, 2014 et 2015, France Télécoms a reçu de la Sonatel 271 milliards de F Cfa de dividendes, sans compter les autres avantages qu’elle tire de la société de téléphonie sénégalaise.

Malheureusement, M. Badji déplore le laxisme des autorités, en premier chef, le président de la République qui est allé jusqu’en France pour négocier le renouvellement de la concession. Ce qui, dit-il, est un manque de vision et d’ambition pour la Sonatel qui, chaque année, fait entrer dans les caisses de l’Etat 200 milliards de F Cfa de recettes fiscales. En 2012, explique toujours le syndicaliste, les recettes fiscales de la Sonatel étaient de 238 milliards de F Cfa. La Sonatel, c’est aussi plus de 10% du Pib, et elle porte le Sénégal dans le rendez-vous du numérique, renchérit Mouhamadou Lamine Badji.

En outre, le chiffre d’affaires de la société nationale de téléphonie dépasse aujourd’hui 800 milliards F Cfa et les bénéfices 200 milliards F Cfa. Le chargé des revendications de l’intersyndicale de la Sonatel se demande si les bénéfices de la Sonatel profitent aux Sénégalais ? Est-ce qu’avec tous ces bénéfices engrangés au Sénégal, est-ce que le téléphone reste accessible au Sénégal ? Autant de questions qui, selon Mouhamadou Lamine Badji, restent toujours sans réponses.

(Source : Business 221, 7 août 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)