twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Phase d’extension de TeleDAC : les journalistes sensibilisés

vendredi 27 mai 2016

L’Agence De l’Informatique de l’Etat, le réseau des journalistes en TIC et l’équipe du projet TeleDAC se sont retrouvés ce mardi 24 mai 2016 lors d’un atelier d’échanges et de partage sur l’évolution du projet Télédemande d’Autorisation de Construire qui entre dans une nouvelle phase.

Il s’agissait d’un atelier de sensibilisation au bénéfice des professionnels de l’information. L’objectif visé était de les mettre à niveau par rapport aux enjeux et défis de cette deuxième phase du projet TeleDAC afin de leur permettre d’avoir les prérequis nécessaires pour informer sur la dématérialisation des procédures administratives.

Cérémonie d’ouverture

La rencontre a démarré sous la présidence du Directeur du Projet et en même temps Directeur de l’Agence De l’Informatique de l’Etat (ADIE), Monsieur Cheikh BAKHOUM. Il a partagé le présidium avec le Directeur de l’Urbanisme et de l’Architecture, représentant du Ministre en charge du Renouveau Urbain, Monsieur Alexandre NGOM, le président du Réseau des Journalistes spécialisés dans les TIC (REJOTIC), Monsieur Ismaïla CAMARA et la représentante d’ICF, partenaire technique et financier du projet, Madame Oumy FALL.

A l’entame de son propos, le Directeur de l’Urbanisme et de l’Architecture est revenu sur les raisons qui ont motivé le choix porté sur Dakar comme région pilote. « Dakar est une région extrêmement importante. Les autres régions n’ont même pas mille demandes par an. C’est pourquoi il y a un enjeu à généraliser la plateforme TéléDac dans cette région qui compte plus de quatre mille demandes d’autorisation de construire par an ».

Le Directeur Général de l’ADIE est, quant à lui, revenu sur le sens de l’atelier en rappelant que l’atteinte des objectifs visés dans le cadre de ce projet « passe par la nécessaire appropriation des outils modernes mis en place par les différents acteurs » ; avant de lancer un appel aux journalistes afin qu’ils s’impliquent « dans la vulgarisation des réformes entamées en toute maitrise du cadre conceptuel, gage d’une sensibilisation plus juste ».Monsieur Cheikh BAKHOUM a aussi rappelé que « le numérique peut jouer un rôle d’efficacité et d’efficience dans la marche de tous les autres secteurs du Plan Sénégal Emergent ».

Présentations et débats

L’atelier s’est poursuivi avec des présentations de haute facture. La première portait sur les enjeux et les défis de la dématérialisation des procédures administratives au Sénégal présentée par Monsieur Omar MAR, chef du projet TeleDAC et Directeur des Services de l’Ingénierie à l’ADIE. Il insistera notamment sur l’importance et la nécessité de la dématérialisation pour « toute stratégie de développement économique et sociale ».

S’en est suivie une présentation du projet TeleDAC par Monsieur Abdourahmane DIOP du BOM, en charge de la Conduite du changement dans l’équipe projet, qui est revenu entre autres sur les attentes liées à cette phase d’extension encours. La prise en compte des nouvelles procédures concernant le domaine de l’urbanisme a engendré une nouvelle appellation pour le projet qui garde son sigle TeleDAC mais signifie désormais TéléDéclaration d’Actes d’urbanisme, a-t-il révélé.

L’impact du Projet TeleDAC dans le Renouveau Urbain a fait l’objet d’une communication pilotée par Monsieur Amadou Diouldé DIALLO, chef de division au niveau de la Direction de l’Urbanisme et de l’Architecture (DUA). L’expérience TeleDAC a, selon lui, donné lieu à plus de célérité dans l’instruction des demandes d’autorisation de construire, plus de sécurité, et plus de transparence dans la procédure de délivrance de l’autorisation de construire. Un autre impact, celui-là sur l’amélioration du climat des affaires au Sénégal a été présenté par Monsieur Lamine Bâ de l’APIX. Et enfin Monsieur Fossar DIOP de l’ADIE a échangé avec les journalistes sur la notion d’e-Gouvernement (Une administration moderne au service des usagers).

Ces différentes présentations ont eu le mérite de susciter un flot de questions chez les professionnels de l’information qui ont demandé presque en cœur la renouvellement de ce genre de rencontres. Le président du Réseau des Journalistes spécialisés dans les Technologies de l’Information et de la Communication (REJOTIC) embouche la même trompette que ses confrères. Ismaïla CAMARA a vivement remercié l’équipe du projet TeleDAC et l’ADIE avant d’effectuer un plaidoyer pour la pérennisation de cette initiative. Signalons que l’atelier a enregistré la participation d’une vingtaine d’organes de presse (Télévisions, Agences, Radios, Presse écrite et Presse en ligne).

(Source : ADIE, 27 mai 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)