twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Passé le 31 décembre, les anciennes cartes d’identité ne seront plus acceptées, annonce Ousmane Ngom

vendredi 17 novembre 2006

Les personnes inscrites sur les listes électorales et qui n’ont pas retiré leurs cartes d’ici le 31 décembre ne pourront plus faire aucune opération avec leurs anciennes cartes qui seront devenues invalides, a indiqué, vendredi dans les locaux de son département le ministre de l’intérieur et des collectivités locales Ousmane Ngom.

« Ceux qui ne retireront pas leurs cartes d’ici la fin du mois de décembre ne pourront plus faire aucune opération avec leurs anciennes cartes parce qu’elles ne seront plus acceptées », a dit le ministre de l’intérieur lors d’une rencontre avec les représentants des partis politiques portant sur l’audit du fichier électoral.

Notant qu’à partir du 31 décembre, les anciennes cartes d’identité nationale seront périmées, il a suggéré aux responsables politiques un ’’rapprochement’’ de ce délai pour inciter les personnes inscrites à aller vite récupérer leurs cartes.

Les partis politiques comme le gouvernement ont, conformément au rôle d’expression des suffrages universels que leur confère la constitution, une ‘’responsabilité’’ dans la campagne de sensibilisation devant amener leurs militants à aller retirer leurs cartes, a noté Ousmane Ngom.

Selon lui, plus de la moitié des cartes ont déjà été distribuées, sur les quelque 5 millions d’inscrits sur les listes électorales, mais des lots de ces documents restent toujours dans les commissions.

Un système offrant trois solutions - WAP (Internet sur téléphone portable), les SMS et les centres d’appels - a été mis en place pour permettre aux inscrits de connaître le sort réservé à leur carte.

Alors que les formules par le WAP et les SMS sont déjà fonctionnelles, celle des centres d’appels est en cours d’élaboration, a indiqué Ahmed Ben Sidibouya Séye, le représentant de la société prestataire de ce système qui procédait à une démonstration.

(Source : APS, 17 novembre 2006)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)