twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Partant pour la 3 ème licence : Les Chinois veulent s’installer dans la téléphonie mobile au Sénégal

samedi 5 mai 2007

« Le Sénégal, l’un des rares pays à pouvoir proposer une licence de téléphonie mobile, pourrait trouver à travers la compagnie chinoise, China Télécom, son futur troisième opérateur ». C’est Jeune Afrique qui donne l’information dans son dernier numéro. L’hebdomadaire parisien précise que « cette compagnie basée à Hong Kong est l’un des principaux opérateurs en Chine et compte plus de 25 millions d’abonnés ».

Poursuivant dans la présentation de la société de téléphonie chinoise, Jeune Afrique estime que China Télécom « ne manque pas d’atouts, car elle utilise des technologies de dernière génération » et elle proposerait dès son installation, « d’utiliser la technologie Umts ». Ce qui fait que « certains observateurs assurent qu’elle a la meilleure offre pour la troisième licence », révèlent Jeune Afrique qui ajoute que « les autorités sénégalaises du ministère de la Communication et l’Art, agence de régulation, qui ont participé sur l’invitation de Beijing, au salon NTIC de Hong Kong, le plus important d’Asie, ont été impressionnées ». Car en plus, « la Chine aurait promis de proposer une formule de régulation plus efficace, de la même veine que celle qui existe en Chine ».

China Télécom propose par ailleurs, que la numérotation téléphonique du Sénégal qui va passer bientôt à huit chiffres grimpe à dix chiffres dès maintenant pour absorber une demande qui va exploser à son arrivée. C’est dire que « cela promet au niveau de la concurrence avec les deux premiers opérateurs déjà solidement installés ».

Mais les chinois devront être plus convaincant que les saoudiens, eux aussi partant dans la course. En effet, le président de la société saoudienne Saudi Binladen Group a récemment souhaité acquérir une « troisième licence » de téléphone Gsm au Sénégal. Et c’est au Président Abdoulaye Wade que le groupe saoudien a exprimé sa volonté de figurer dans le paysage de la téléphonie mobile du Sénégal.

Pour l’heure, seuls deux opérateurs de téléphonie mobile se partagent le marché au Sénégal. Il s’agit de la Sonatel, société à capitaux mixtes à hauteur de 33,3 % pour France Télécoms et 66,7 % pour l’Etat sénégalais et le groupe privé Sentel. Le bénéfice net de la Sonatel pour 2006 se chiffre à 146,6 milliards de francs Cfa alors que le chiffre d’affaire est de 398,6 milliards Cfa.

(Source : Nettali, 5 mai 2007)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)