twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ouganda : selon les autorités le déblocage de Facebook est « entre les mains de Meta »

jeudi 15 décembre 2022

En Ouganda, la population continue d’utiliser des VPN pour accéder à Facebook. Le réseau social est toujours bloqué après la suspension de ses opérations dans le cadre des élections de 2021.

En Ouganda, les autorités ont assuré que le retour de Facebook dépendait désormais de Meta, sa maison-mère. Irene Kaggwa (photo), directrice exécutive par intérim de l’UCC, régulateur des communications, a déclaré le mercredi 14 décembre dans une interview que la réouverture de Facebook dépendait de Meta avec qui l’Etat a conclu les négociations.

« De notre côté, nous attendons Facebook. Nous avons négocié et sommes parvenus à un accord. Les questions en suspens sont donc de leur côté. En tant que gouvernement, nous sommes prêts à autoriser Facebook dès que le réseau social tiendra sa promesse », a-t-elle déclaré.

Les autorités ougandaises avaient suspendu Facebook en janvier 2021, avant l’élections présidentielle du 14 janvier. Le gouvernement avait reproché au réseau social de ne pas faire grand-chose pour contrôler les discours haineux et les fausses informations.

L’UCC reproche également au réseau social le temps pris pour la relance de sa plateforme sur le territoire ougandais. Selon le régulateur, plusieurs tentatives ont été faites pour négocier le déblocage, mais sans résultat tangible. Facebook refusait notamment de restaurer des comptes proches du gouvernement, supprimés pour tentative coordonnée d’influencer l’opinion publique à l’approche des élections.

Dans le cas du Nigeria, avec Twitter, le gouvernement avait demandé l’installation d’une représentation physique dans le pays. Si le contenu des négociations entre Facebook et l’Ouganda n’est pas encore rendu public, on peut penser que le gouvernement a fait une demande similaire à celle de son homologue nigérian à Twitter.

Servan Ahougnon

(Source : Agence Ecofin, 15 décembre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik