twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ouganda : le gouvernement a imposé un droit d’accise de 12% sur les forfaits Internet

lundi 3 mai 2021

Déjà considéré comme l’un des plus chers d’Afrique, le coût d’accès à Internet a encore augmenté en Ouganda. Malgré les protestations des consommateurs, le gouvernement demeure stoïque dans l’atteinte de ses objectifs financiers qui contribueront à éponger la dette publique.

Le gouvernement d’Ouganda a imposé un droit d’accise de 12% sur les forfaits data. Le projet de loi sur les droits d’accise 2021, dans lequel figure cette nouvelle taxe, déposé le 1er avril par le ministre des Finances Matia Kasaija, a été adopté jeudi 29 avril par le Parlement ougandais. Le nouvel impôt entre officiellement en vigueur le 1er juillet.

A travers cette taxe, qui fait partie d’une série de mesures fiscales adoptées, notamment l’introduction d’une taxe de 100 shillings (0,028 USD) pour le litre de carburant, le gouvernement dit vouloir augmenter ses revenus qui contribueront à éponger la dette publique. En décembre 2020, la dette publique totale de l’Ouganda avait atteint un record de 65,82 billions de shillings (18,4 milliards USD). En décembre 2019, elle était de 49 billions de shillings. Elle a augmenté de 16,82 billions de shillings à cause de l’accroissement des emprunts publics.

La taxe sur la data fait suite à l’échec de la taxe sur les applications over-the-top (OTT) – WhatsApp, Twitter, etc. – introduite en 2018. Au second trimestre 2020, alors que le parc des abonnés de l’Internet mobile était de 18,9 millions, la Commission des communications (UCC) estimait que seuls 11,3 millions d’abonnés payaient la taxe sur les OTT. Le reste des utilisateurs ont opté pour des réseaux privés virtuels (VPN) pour demeurer hors de vue du gouvernement.

Avec un droit d’accise de 12% sur tout forfait Internet acheté, l’accès à la connectivité s’annonce davantage coûteux pour les consommateurs ougandais. Ils ont d’ailleurs critiqué cette décision, affirmant qu’elle représente un frein à l’économie à un moment où la pandémie de Covid-19 a rendu les services en ligne encore plus essentiels. Selon le rapport « Worldwide mobile data pricing 2021 : The cost of 1GB of mobile data in 230 countries » de Cable.co.uk, l’Ouganda est le 19e pays en Afrique où le coût moyen du Gigaoctet est le plus cher. Soit 1,56 USD.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 3 mai 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)