twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ouganda : le fisc table sur 1,3 million $ de TVA auprès des géants du web en 2022/2023

samedi 5 novembre 2022

De plus en plus de pays africains cherchent à établir des modèles de taxation pour les géants du Web. Ceci dans un contexte où la consommation des services numériques est en pleine croissance sur le continent.

L’Autorité fiscale ougandaise a déclaré qu’elle s’attend à collecter au moins 5 milliards de shillings ougandais (1,3 million USD) de taxe sur valeur ajoutée auprès des géants du web tels que Facebook et Netflix, pour le compte de l’année financière 2022/2023. Selon les réglementations en vigueur, ces sociétés devaient commencer à payer la TVA à partir du 1er juillet dernier.

Selon Sarah Muzungyo Chelangat, commissaire aux taxes domestiques de l’URA, l’introduction de la TVA sur les services numériques vise à uniformiser les règles du jeu entre les fournisseurs de services locaux qui paient déjà la TVA et les entreprises technologiques étrangères qui n’étaient auparavant pas obligées de payer cette taxe.

C’est en décembre 2021 que le gouvernement ougandais a engagé les négociations avec une vingtaine de fournisseurs de services électroniques non-résidents et ayant des activités virtuelles dans le pays pour qu’ils commencent à payer la TVA sur leurs produits commerciaux. Ceci est conforme aux amendements apportés en juillet 2021 à la loi sur la TVA.

En juin 2022, l’URA a annoncé qu’elle allait démarrer les prélèvements à partir du mois de juillet, mais toutes les sociétés concernées n’avaient pas encore accepté les nouvelles mesures. L’autorité fiscale leur a donné jusqu’au 30 octobre pour se mettre en conformité. En septembre, 10 entreprises avaient déjà accepté de payer la taxe, mais seuls Apple et Netflix avaient procédé aux paiements. Les deux sociétés ont versé 900 millions de shillings ougandais (environ 243 000 USD) aux autorités, a-t-on appris.

Le paiement de la TVA par les géants du web devrait générer des recettes supplémentaires pour l’État ougandais. Toutefois, cela pourrait faire augmenter le coût des services fournis par ces entreprises du numérique.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 4 novembre 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik