twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ouganda : Le régulateur engage la lutte contre les terminaux de communication volés

mardi 5 janvier 2021

En Ouganda, il sera de plus en plus difficile d’utiliser un terminal téléphonique volé. En effet, la Commission des communications de l’Ouganda (UCC), le régulateur des télécoms a demandé aux fournisseurs de services de télécommunications et à la police de mettre en œuvre des instruments juridiques permettant aux opérateurs de réseaux mobiles de désactiver et de rendre inutilisables les téléphones portables volés ou perdus dans le pays. Cette décision de refuser l’accès au réseau aux appareils volés s’inscrit dans le cadre de la section 5(k) de la loi ougandaise sur les communications de 2013.

Selon l’UCC, les smartphones et les accessoires figurent parmi les objets les plus volés en Ouganda car ils font partie des objets de grande valeur sur le marché. Ainsi, le régulateur pense que si l’utilisation d’un téléphone volé était rendue impossible, alors, forcément on assisterait à une baisse des vols de ces appareils.

Dans une déclaration récente, l’UCC a indiqué qu’un appareil de communication volé comme un téléphone portable, une tablette, un routeur ou d’autres gadgets de communication ayant un numéro IMEI (International Mobile Equipment Identity) légitime peut désormais être bloqué pour accéder au réseau s’il est signalé. « Le fait de signaler le vol de votre téléphone portable protège non seulement votre argent, mais empêche également quelqu’un d’utiliser votre téléphone pour commettre un crime et vous incriminer« , explique le régulateur dans sa déclaration.

L’UCC a déclaré que lorsqu’un téléphone portable est signalé à la police, une note ou une lettre de confirmation est donnée qui est portée à l’opérateur et celui-ci bloquera l’utilisation du téléphone portable même avec une autre carte SIM et s’assurera qu’il ne peut pas être utilisé sur un autre réseau.

Jephté Tchemedie

(Source : Digital Business Africa, 5 janvier 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)