twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ouganda : Airtel prépare l’introduction d’une partie de son capital en bourse

vendredi 21 janvier 2022

En 2019, la Commission ougandaise des communications a dévoilé un nouveau cadre pour l’octroi de licence aux entreprises de télécommunications. Airtel n’a plus que cette année pour s’y conformer au risque de s’attirer des problèmes.

L’opérateur de téléphonie mobile Airtel Uganda prépare l’introduction d’une partie de son capital sur l’Uganda Securities Exchange (USE), la bourse locale. Mercredi 19 janvier, la société a déclaré que « des discussions sont en cours en interne » sur le sujet.

David Birungi, le responsable des relations publiques d’Airtel Uganda, a indiqué que la société télécoms informera le public sur les détails de l’opération lorsque les discussions seront terminées. L’opérateur télécoms devra publier, entre autres détails, le prix des actions à vendre, le processus d’acquisition par les investisseurs locaux, le calendrier de l’ensemble de l’opération d’introduction en bourse.

Le projet d’introduction en bourse d’Airtel Uganda intervient environ un mois après l’introduction en bourse de son concurrent MTN Uganda, qui avait proposé 4,47 milliards d’actions ordinaires au prix unitaire de 200 shillings ougandais (0,057 $). La société avait levé finalement 535 939 900 000 shillings ougandais (152 millions $) au cours de son offre publique initiale (IPO) tenue du 11 octobre au 22 novembre 2021. Son entrée officielle en bourse est survenue le 6 décembre.

Selon les nouvelles règles établies par le gouvernement en 2019 et entrées officiellement en vigueur en 2020, tout renouvellement de licence télécoms verra l’opérateur concerné ouvrir son capital à hauteur de 20 % sur la bourse dans les deux ans suivant l’acquisition du nouveau titre d’exploitation. Airtel Uganda a déboursé la somme de 74,6 millions $ en décembre 2020 pour continuer à opérer dans le pays pendant vingt ans. Conformément à la réglementation, la société télécoms doit se mettre en règle au plus tard à la fin de cette année.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 21 janvier 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)