twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Orange Money célèbre une décennie d’innovation financière en Afrique et confirme sa position d’acteur majeur du mobile money

jeudi 27 septembre 2018

Orange Money a été lancé pour la première fois en Côte d’Ivoire en 2008. Cette solution de transfert d’argent et de paiement mobile pour les populations peu ou pas bancarisées a bâti son succès sur l’accessibilité et l’universalité du service, permettant à des millions de personnes d’effectuer des transactions financières de manière instantanée, sécurisée et fiable via leur téléphone portable.

Aujourd’hui, le service est proposé dans 17 pays d’Afrique et compte 40 millions de clients, dont 13 millions utilisent le service chaque mois. Avec une dynamique de croissance qui s’accélère et un chiffre d’affaires en progression de 60 % de 2016 à 2017, Orange Money est devenu un des principaux relais de croissance du Groupe sur le continent, notamment en Côte d’Ivoire, au Mali, au Burkina Faso, au Sénégal et au Cameroun. Dans certains pays, le service permet à près de 50% des utilisateurs d’accéder à des services bancaires dans un environnement caractérisé par une faible bancarisation.

Orange Money, un impact fort sur le quotidien des populations et sur les économies

Orange Money est désormais bien plus qu’une solution de transfert. En 10 ans, le nombre de services Orange Money a quadruplé, permettant l’inclusion financière des populations et participant au développement économique des pays.

En effet, l’offre s’est considérablement étendue avec notamment le transfert international, le règlement de factures, le paiement de salaires. Innovation majeure, le service « Bank to Wallet » lancé en 2015 va plus loin en permettant de réaliser des transferts entre compte bancaire et compte Orange Money.

La dématérialisation de la monnaie a également permis de fluidifier les échanges, de sécuriser les transactions et représente aujourd’hui un atout considérable pour les grandes entreprises, pour les PME comme pour les particuliers.

L’évolution de la gouvernance pour plus d’efficacité

Afin de répondre aux exigences de conformité qui encadrent l’activité du mobile money, Orange a créé des établissements financiers possédant un agrément de la Banque Centrale dans 7 pays d’Afrique ainsi qu’une structure mutualisée de supervision et de contrôle de la conformité, le CECOM, basé à Abidjan. Ces structures sont garantes des opérations et dialoguent directement avec les autorités, permettant ainsi de simplifier la mise sur le marché de nouveaux services.

L’ambition est de rendre Orange Money accessible au plus grand nombre, dans le respect strict de la réglementation des Banques Centrales des pays et zones monétaires où Orange opère.

Pour Alioune Ndiaye, Directeur Général d’Orange Middle East and Africa (OMEA) : « Orange Money est un réel contributeur au développement économique et sociétal en Afrique et s’inscrit dans notre stratégie d’opérateur multiservice, partenaire de la transformation en Afrique et Moyen-Orient ». Il poursuit : « Le succès d’Orange Money, c’est avant tout un succès collectif, et je tiens à remercier toutes les équipes qui travaillent chaque jour à cette réussite qui aujourd’hui représente une part importante du chiffre d’affaires OMEA ».

Selon Ben Cheick HAIDARA, Directeur Général d’Orange Burkina Faso « les solutions innovantes apportées par Orange Money depuis son lancement ont induit des changements positifs majeurs, simplifiant significativement le quotidien des populations dans l’accomplissement de leurs actes financiers : transferts et réception d’argent, vente et paiement de biens et service, ... Aujourd’hui Orange Money est indéniablement un véritable catalyseur, un maillon incontournable pour l’inclusion financière et la digitalisation de l’administration dans notre pays. »

Les perspectives d’Orange Money

Après les services de transfert et de paiement, Orange va plus loin avec le crédit et l’épargne accessibles instantanément depuis un téléphone mobile. Ces services sont proposés avec des partenaires locaux dans un premier temps aux clients d’Orange au Mali et à Madagascar depuis le début 2018.

Le transfert international, également un axe fort du développement d’Orange Money, vise à faciliter le lien entre les populations établies en dehors de leurs pays d’origine et leurs proches.

Enfin, avec la généralisation des smartphones et le développement rapide des usages, les services d’Orange Money évoluent avec le développement d’une application qui facilitera à la fois les interactions et les transactions.

(Source : Orange, 27 septembre 2018)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)