twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Orange – Free : Vers un arbitrage de l’Artp

vendredi 25 octobre 2019

Dans le match opposant Orange à Free qui vient de reprendre la licence de Tigo, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) pourrait jouer les arbitres de bonnes vertus. Une de ces décisions sur l’encadrement des promotions est brandie par Orange pour dénoncer les offres de Free.

Depuis le lancement de Free avec une offre commerciale innovante, les supputations ne manquent pas pour évoquer sa prochaine mise en demeure par l’Artp. Que reprocherait-on à la firme créée en France par Xavier Niel ? Elle n’aurait pas respectée la procédure de lancement des offres et aurait fait du dumping. « Il y a des textes qui régissent le fonctionnement des opérateurs au Sénégal avec beaucoup de conditions à respecter avant de procéder au lancement d’une offre et ou d’une promotion », plaide Sékou Dramé, Directeur général de Sonatel. En effet, il y a des conditions en termes de prix unitaire, de qualité, de rentabilité, de nombre et de durée des promotions fixées par l’Artp.

L’angle d’attaque de Orange

En faisant référence à la législation, Sonatel mise sur une décision de l’Artp, datée du 29 mai 2019. Elle encadre les promotions relatives à la fourniture de produits et de services de télécommunications. Elle définit la promotion comme « une action commerciale ponctuelle initiée par un opérateur proposant au public des avantages pour influer les ventes d’un produit ou service donné. (Elle) est adossée à une offre de base et elle est limitée dans le temps ». L’Artp avait pris cette décision pour mettre de l’ordre car la profusion des promotions ne facilitait pas une claire compréhension du coût réel des produits des opérateurs de téléphonie.

« Aujourd’hui, la récurrence des promotions engendre une situation de confusion qui déséquilibre fortement le niveau général des prix, la création de valeur ainsi que les règles de concurrences, avait également précisé l’Artp. De plus, ces pratiques favorisent un effet de club et créent un flou entre les offres structurelles et les tarifs promotionnels ainsi que des problèmes de qualité de service »

L’art de la guerre

Lorsque ces règles ont été changées, donc en mai dernier, Orange avait procédé à une mise en conformité totale des ses offres aux nouvelles exigences de l’Artp notamment celles liées à la rentabilité économique. « Il ne nous appartient pas de commenter une supposée action de notre régulateur, mais nous croyons qu’une régulation équitable permet une concurrence saine qui va accélérer la transformation numérique de notre pays », soutient Sékou Dramé. En d’autres termes, Sonatel va utiliser une décision qui à l’origine incriminait son mode de fonctionnement contre Free, son nouveau concurrent. C’est une adaptation 2.0 d’un des principes de L’art de la guerre de Sun Tzu.

Mais l’angle d’attaque sur le terrain législatif et juridique prêté à Orange trahirait-elle une faiblesse vis-à-vis des offres agressives de Free ? Sékou Dramé dit accueillir « avec sérénité et confiance l’arrivée de cet opérateur ». Et mieux, le Dg de Orange espère que l’arrivée de ce concurrent « permettra d’accélérer les investissements réalisés dans le pays et d’accroître la dynamique du marché des télécoms ».

Sonatel a inauguré, ce jeudi, l’Orange Digital Center, présentée comme un dispositif qui a pour ambition de promouvoir la formation au numérique, soutenir l’employabilité des jeunes et les préparer aux emplois du futur.

Moussa Diop

(Source : Le Soleil, 25 octobre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)