twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Orange Bank : cette fois, c’est la bonne !

mardi 3 octobre 2017

Pierre angulaire de la diversification de l’opérateur historique, Orange Bank va finalement faire ses débuts le 2 novembre prochain. La date a été officialisée par Stéphane Richard en personne sur Twitter. Il faut dire que le service a connu de sérieux retards à l’allumage. Initialement prévu pour mai puis juillet, il sera donc opérationnel 6 mois après.

Le service qui se présente comme le "Free de la banque" a connu des difficultés dans l’expérience client. "Nous allons prendre le temps nécessaire, car nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir le moindre bug.", confirmait alors Stéphane Richard à Paris-Match.

Ce retard est étonnant car Orange ne part pas d’une feuille blanche. Le service est piloté par André Coisne, ancien directeur général de Bforbank (filiale du Crédit Agricole), surtout, il s’appuie sur l’expertise de Groupama Banque racheté à Groupama mais aussi sur ses initiatives internes comme Orange Money, très utilisé en Afrique (400 millions d’euros par mois de transactions) où les comptes bancaires sont rares ou Orange Finanse en Pologne, un service bancaire complet et 100% mobile qui est le modèle d’Orange Bank.

Mais selon certaines rumeurs, c’est justement le système d’information de Groupama qui aurait posé problème, car mal adapté aux contraintes liées au service. De quoi faire flamber le budget de lancement ? La mise en orbite d’Orange Bank coûtera 100 millions d’euros à l’opérateur et les ambitions affichées sont fortes : 2 millions de clients dont 400.000 l’an prochain et 400 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018.

Rappelons que Bourorama Banque, installé depuis plus de 10 ans, vient à peine de franchir la barre des 900.000 clients... "Orange bénéficie d’une combinaison d’atouts essentiels et uniques pour réussir le lancement d’une banque innovante 100% mobile : une marque forte incarnant des valeurs clés comme la sécurité et la fiabilité, un solide réseau de distribution, et surtout la confiance de 27 millions de clients", commentait il y a peu Stéphane Richard. Mais il faudra encore patienter pour le vérifier.

Olivier Chicheportiche

(Source : ZDNet, 3 octobre 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)