twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nunu Ntshingila nommée responsable de Facebook pour l’Afrique

lundi 29 juin 2015

Facebook annonce l’ouverture de son premier bureau en Afrique afin d’approfondir son engagement à aider les entreprises à s’y développer localement et régionalement. Implanté à Melrose Arch, à Johannesbourg, ce nouveau bureau sera dirigé par un ancien dirigeant d’Ogilvy, Nunu Ntshingila, qui devient le responsable de Facebook pour l’Afrique

Ce bureau aura pour objectif d’accompagner la croissance de Facebook sur le continent où le réseau social est déjà très prisé par les entreprises et les individus. En Afrique, Facebook revendique ainsi 120 millions d’utilisateurs actifs en juin, soit une hausse de 20 % par rapport à septembre 2014. Plus de 80 % de ces personnes se connectent à Facebook depuis leur mobile. « Nous sommes inspirés par les différentes façons dont les gens et les entreprises utilisent Facebook en Afrique pour nouer des contacts. Cette dynamique observée en Afrique s’appuie sur des partenariats publicitaires solides et sur une excellente adoption de nos produits dans toutes les régions. Au premier trimestre 2015, 52 % de nos recettes publicitaires totales provenaient des régions extérieures aux États-Unis et au Canada. Mais ce n’est qu’un début », indique Nicola Mendelsohn, vice-présidente de Facebook pour la région Europe/Moyen-Orient/Afrique (EMEA).

« La mobilité ne saurait être considérée comme une simple tendance : elle constitue l’évolution la plus rapide que nous ayons jamais observée dans le domaine des communications. Cela n’a d’ailleurs jamais été aussi vrai qu’en Afrique, où le téléphone mobile est le premier moyen de communication. Ce nouveau bureau constitue une étape importante pour Facebook et nos équipes qui entendent collaborer avec des entreprises sur l’ensemble du continent », ajoute Nicola Mendelsohn.

« En ouvrant ce premier bureau sur le continent africain, nous souhaitons renforcer nos investissements et confirmer notre présence dans l’ensemble de la région EMEA ».

Aider les entreprises de toutes tailles à se développer

« Notre nouveau bureau africain soutiendra nos clients dans l’ensemble du continent. Il est nécessaire aujourd’hui de proposer une offre et des solutions adaptées pour répondre aux différents besoins sur le continent. Nous avons ainsi conçu des produits spécialement pensées pour les individus, les entreprises sur le marché africain », souligne Ari Kesisoglu, directeur régional EMEA de Facebook.

« Notre priorité pour les prochains mois est de poursuivre nos collaborations avec certains des clients de cette région. Nous entendons ainsi travailler plus étroitement avec des entreprises et des agences afin de bien saisir leurs problématiques et de les aider à développer leur activité. Aujourd’hui, les individus souhaitent recevoir plus d’informations sur les services et produits pouvant améliorer leur quotidien. De leur côté, les entreprises ont besoin de solutions plus efficaces, plus souples et moins fragmentées pour s’adresser aux populations de l’Afrique subsaharienne. Nous aurons pour mission de rapprocher les marques et les consommateurs en Afrique, et de créer ainsi de la valeur pour chacune des parties prenantes du processus », poursuit Ari Kesisoglu.

« Nous sommes ravis de disposer sur le continent d’une solide équipe de direction dirigée par Nunu Ntshingila, notre nouveau responsable pour l’Afrique. Nunu intègrera notre équipe en septembre et travaillera en collaboration avec des entreprises et des agences de toute la région », ajoute Nicola Mendelsohn. Nunu Ntshingila a participé à la création du réseau d’Ogilvy en Afrique subsaharienne, qui compte 27 pays. Diplômé de l’université du Swaziland et de la Morgan State University (États-Unis), Ntshingila a également occupé des postes à responsabilités chez Nike et auprès de l’Office du tourisme d’Afrique du Sud.

Marchés en pleine croissance

Facebook se concentrera dans un premier temps à faire croître ses activités dans les pays moteurs des principales régions d’Afrique sub-saharienne : Kenya (Afrique de l’Est), Nigeria (Afrique de l’Ouest) et Afrique du Sud. Par la suite, Facebook se développera également au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Ghana, en Tanzanie, au Rwanda, en Ouganda, en Zambie, au Mozambique et en Éthiopie.

Facebook entend nouer des partenariats notamment avec les gouvernements, des opérateurs télécoms et des agences publicitaires pour proposer des solutions, des indicateurs et des formats publicitaires sur-mesure, dans un contexte où le mobile prime.

(Source : Social Net Link, 29 juin 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)