twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : les opérateurs de télécommunications se plaignent de la pénurie de devises étrangères

jeudi 13 octobre 2022

Les opérateurs redoutent que le secteur des télécommunications se retrouve dans la même situation que le secteur de l’aviation nigérian qui connaît actuellement une crise exacerbée par la pénurie de devises étrangères que traverse le pays.

Les opérateurs de télécommunications nigérians éprouvent des difficultés à accéder aux devises étrangères depuis le début de l’année. Cette situation qui ralentit les investissements dans les infrastructures de réseau a été décriée par Gbenga Adebayo, président de l’Association of Licensed Telecommunications Operators of Nigeria (ALTON).

«  Pratiquement tout ce que nous utilisons dans le secteur dépend des importations. Vous parlez de l’équipement des stations de base, des groupes électrogènes et des batteries, entre autres. Mais l’impossibilité d’obtenir des devises étrangères a un impact non seulement sur l’expansion, mais aussi sur la mise à niveau des infrastructures existantes  », a expliqué M. Gbenga.

Les membres de l’ALTON demandent donc à la Banque centrale du Nigeria (CBN) d’accorder la priorité à leur accès aux devises dans un contexte où la pénurie de devises étrangères continue de s’aggraver au Nigeria affectant tous les secteurs de l’économie. A cela s’ajoutent les nombreuses taxes payées par les opérateurs de télécommunications ainsi que l’augmentation des coûts d’exploitation.

Le secteur des télécommunications nigérian est en croissance permanente. Les opérateurs doivent donc investir constamment dans la modernisation et l’extension de leurs infrastructures télécom pour répondre à la demande en pleine croissance. Selon les statistiques de la Nigerian Communications Commission (NCC), le pays comptait 210 millions d’abonnés à la téléphonie mobile en août.

«  Maintenant que nous déployons la 5G, les opérateurs doivent avoir accès aux devises si le service doit être étendu. Beaucoup de membres ont des difficultés, ils ne peuvent pas remplir cette obligation  », a déclaré M. Gbenga.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 13 octobre 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik