twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : le régulateur fixe le nouveau tarif pour la terminaison d’appel international sur mobile à 0,10 $

mercredi 31 août 2022

En 2020, la Nigerian Communications Commission a engagé une étude pour augmenter le prix de la terminaison d’appel international sur mobile. Le tarif qui en a résulté ne fait pas l’unanimité dans le secteur alors qu’il est censé améliorer la rentabilité des opérateurs.

Les entreprises de télécommunications du Nigeria commenceront à gagner plus sur les appels provenant de l’extérieur à partir du 1er septembre. En effet, la Nigerian Communications Commission (NCC) a augmenté le tarif fixe pour la terminaison d’appel international sur mobile (ITR) qui passe de de 0,045 $ à 0,10 $ par minute.

Selon la NCC, le nouveau tarif sera payé en dollars pour éviter des pertes à l’opérateur si la dévaluation du naira se poursuit. Les opérateurs pourront également ouvrir des comptes exclusivement dédiés aux appels internationaux auprès de toutes les banques commerciales du Nigeria. Cela facilitera le transfert des revenus en dollars.

Le nouvel ITR arrive à peine 8 mois après que le régulateur a annoncé 0,045 $ comme montant à facturer. Cette mesure qui a pris effet le 1er janvier 2022 a été accueillie avec un tollé de la part des parties prenantes, qui se composaient principalement des opérateurs d’accès international aux données (IDA). Pour eux, ce tarif paralyserait leurs activités et ferait d’eux une simple main-d’œuvre pour les opérateurs de réseau mobile et autres opérateurs internationaux qui terminent les appels sur leurs réseaux au Nigeria.

C’est en septembre 2020 que la NCC a affiché son intention de définir un nouveau tarif de terminaison d’appel international sur mobile pour soutenir la rentabilité des opérateurs. Une étude sur le sujet, réalisée en 2018 par PricewaterhouseCoopers (PwC), a établi que les opérateurs nigérians étaient sous-payés, recommandant à la NCC d’adopter une approche basée sur les coûts, entre autres options.

Selon la NCC, cette initiative devrait garantir la transparence de la tarification par tous et faciliter le contrôle de la conformité de tous les opérateurs. En 2021, le régulateur a estimé le total des appels internationaux entrants sur les réseaux mobiles à 1,1 billion de minutes. Toutefois, l’ITR était payé en naira, ce qui réduisait les revenus des opérateurs de télécommunications nigérians.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 31 août 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik