twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : la Suède va aider le pays au renforcement de ses capacités TIC et au développement du haut débit

lundi 13 janvier 2020

La Suède, à travers son programme pour le développement des TIC dans les régions émergentes (SPIDER), va aider le Nigeria à renforcer ses capacités dans les TIC et à développer le haut débit au plan national.

Umar Garba Danbatta, le vice-président exécutif de la Commission des communications du Nigeria (NCC), et Carl Michael Grans, l’ambassadeur de Suède auprès de la CEDEAO, du Ghana, du Cameroun et du Nigeria, se sont rencontrés à cet effet le 9 janvier 2020 à Lagos. C’était à l’initiative de l’organe de régulation des télécommunications.

Au terme de cette rencontre, Umar Garba Danbatta a révélé que le renforcement des capacités des Nigérians sur les outils et compétences TIC commencera au niveau des agences du ministère fédéral des Communications et de l’Economie numérique (FMoCDE) à travers une formation des formateurs. Par la suite, les agents formés au sein des agences procéderont à la formation d’autres Nigérians.

Le patron de la NCC a indiqué que ce n’est pas la première fois que le Nigeria bénéficie du soutien de la Suède dans le renforcement de capacités de la population dans les TIC. Par le passé, quelques Nigérians avaient bénéficié d’une formation de l’Autorité suédoise des postes et télécommunications (PTS). Selon Umar Garba Danbatta, le soutien de la Suède à travers le programme SPIDER n’est que la poursuite de la collaboration entre les deux pays.

Pour Carl Michael Grans, le soutien qui sera apporté au Nigeria s’explique par l’imminente révolution numérique dans le pays. Le Nigeria, depuis 2018, multiplie les investissements pour tirer davantage de croissance économique des secteurs non pétroliers, et les TIC sont l’un des piliers phares de cette stratégie. Depuis 2018, le gouvernement multiplie les actions pour développer le haut débit au plan national, pour introduire les TIC dans divers segments stratégiques (administration publique, éducation, santé, etc.). Depuis 2019, la 5G est testée dans le pays pour explorer son impact sur l’industrie et sur l’économie nationale.

(Source : Agence Ecofin, 13 janvier 2020)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)