twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nigeria : la NCC désormais plus regardante sur les résultats financiers des opérateurs télécoms

mercredi 22 juillet 2020

Pour les 2 prochaines années, Airtel, Glo, MTN, 9Mobile, IHS Nigeria et MainOne devront fournir à la Commission des communications du Nigeria (NCC) une comptabilité séparée pour chacune de leur activité dans le pays. Le nouveau cadre de séparation comptable, rédigé par la NCC, est entré en vigueur.

Les opérateurs télécoms devront désormais présenter à la Commission des communications du Nigeria une comptabilité pour chacune de leur activité dans le pays, en plus d’une comptabilité générale. Ces documents devront être fournis au régulateur télécoms à la fin de chaque année financière, selon un calendrier précis.

C’est ce que préconise le cadre de séparation comptable auquel le régulateur télécoms a soumis le secteur télécoms. Il est entré en vigueur depuis la semaine dernière, a annoncé la NCC le 21 juillet 2020. Pour que tout se passe sans heurts, la NCC a donné aux opérateurs jusqu’au 30 octobre 2020 pour lui fournir, pour validation, un manuel de séparation comptable (OASM) spécifique contenant des politiques, principes, méthodologies et procédures de comptabilité et d’allocation des coûts.

Jusqu’en 2022, les sociétés télécoms visées par cette nouvelle politique comptable sont Airtel Nigeria, MTN Nigeria, Emerging Markets Telecommunications Services Limited (9Mobile), Globacom Nigeria, Main One Cable Company Limited et IHS Nigeria. Le vice-président exécutif de la NCC, Umar Garba Danbatta (photo), a expliqué qu’il a été décidé de limiter d’abord le nouveau cadre aux six opérateurs pour s’assurer que la structure nécessaire pour examiner et analyser les comptes se mette en place. Ensuite, le nouveau cadre réglementaire s’étendra à tous les titulaires de licence du secteur télécoms.

La nouvelle réglementation comptable « favorisera un environnement industriel qui contribuera à une information financière ouverte et transparente, tout en veillant à ce que les tarifs des services de télécommunications soient basés sur les coûts et non discriminatoires », a déclaré Umar Garba Danbatta.

Il a précisé que le cadre de séparation comptable a été élaboré en 2015 à l’issue d’un processus consultatif qui a fait l’objet d’un examen complet par le régulateur télécoms, en collaboration avec les titulaires de licences de télécommunications et d’autres parties prenantes essentielles de l’industrie nigériane des télécoms.

(Source : Agence Ecofin, 22 juillet 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)