twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

NetServices : L’Artp pris pour responsable

mercredi 8 septembre 2010

L’Organisation des Distributeurs de Services numériques et des Télécommunications (Odsent) accuse l’Agence de régulation des télécommunications et postes (Artp) d’être à l’origine du blocage du projet de mise en place des « NetServices » qui doit repositionner les télécentres et cybercafés. Elle l’a fait savoir dans le cadre de la conférence de presse qu’elle a organisé hier, mardi 7 septembre à Dakar.

Dénonçant le blocage dont souffre ce projet, les camarades de Bassirou Guèye ont martelé que « c’est parce que notre organisation a condamné publiquement et sans ambages les micmacs de Ndongo Diaw, Directeur Général de l’Artp, d’avoir tenté d’acheter un siège pour de prés de 5 milliards en l’absence des membres du conseil de régulation. En violation de l’article 46 du code des télécoms. » Sur ce point, l’Odsent accuse l’Artp de « bloquer sciemment le projet de 50 Net services tout en appuyant en toute illégalité les lutteurs à hauteur de 500 millions de F Cfa ».

L’Organisation des Distributeurs de Services numériques et des Télécommunications (Odsent) en relation avec ses partenaires estime avoir fait des efforts pour procéder au repositionnement des télécentres et cybercafés pour une meilleure société sénégalaise de l’information avec une diversité de services distribués dans des points dénommés « NetServices ». Son président a estimé que la phase pilote de ce projet compte 50 NetServices déjà ciblés, répandus sur tout le territoire. Les Netservices proposent une panoplie de services dont les services e-gouvernement ou démarches administratives, les services téléphoniques, Internet, e-Learning. Il y a aussi les services de paiements de factures d’entreprise et les Assurances véhicules.

Cheikh Ndong

(Source : Sud quotidien, 8 septembre 2010))

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)