twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ndongo Diaw à l’ARTP : un pillage honteux, des promoteurs de lutte bien ... servis

jeudi 17 avril 2014

cidément, les choses ne sont pas prêtes de s’arranger pour Ndongo Diaw, l’ancien directeur général de l’Agence de Régulation des Postes et Télécommunications (ARTP) qui a toutefois bénéficié de la liberté provisoire. Un rapport particulier de l’Inspection général de l’État (IGE) remis au chef de l’Etat risque de corser les choses. Ce rapport incendiaire sur la gestion de l’ARTP révèle une série d’irrégularités qui risque de coûter cher à l’ancien directeur de l’ARTP et à des particuliers.

D’emblée, la cour des comptes a mis en cause ce qu’elle a qualifié de « sponsoring illégaux » d’autant plus qu’ils n’entrent pas dans le cadre des prérogatives et missions de l’Agence. À titre d’illustration, la cour a noté que 60 millions de F CFA ont été versés à Luc Nicolaï & Co, 132 millions de F CFA à Gaston Production, mais aussi 70 millions à Pamodzi dirigé par Massata Diack.

Mais ces « sponsoring » ne sont que des détails comparés aux autres nébuleuses soulevés par la Cour des comptes. C’est le cas de l’affaire de la construction de l’immeuble de la Radio Télévision Africaine (Rta). Sous l’influence du président de la République (Ndlr Me Wade) le projet de R+6 est abandonné pour un autre plus ambitieux, d’un tour d’une trentaine de niveaux. Ainsi, les honoraires des architectes ont augmenté de 300 % et une réévaluation du projet a porté livre le journal "libération", le coût de la construction à 24 milliards.

Pour la Cour des comptes, il serait juste de se demander comment l’Artp peut-elle effectuer un investissement financier aussi lourd sans que celui-ci ne figure ni dans ses programmes à cours moyen et long terme, ni dans ses priorités déclinées, ni dans son budget. Il y a entre autres des violations des règles de procédures du code des marchés et des contrats bâclés selon Libération.

Ibrahima Khalil

(Source : Pressafrik, 17 avril 2014)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)