twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Namibie : le régulateur annonce l’attribution du spectre 5G pour mars 2023

vendredi 16 décembre 2022

La demande en connectivité à haut débit continue de s’accélérer à travers l’Afrique. En Namibie, le gouvernement veut accorder plus de capacité technique aux opérateurs télécoms pour mieux répondre à cette demande dans un contexte de transformation numérique accélérée.

L’Autorité de régulation des communications de Namibie (CRAN) a révélé qu’elle attribuera le spectre des fréquences télécoms pour la technologie mobile de cinquième génération (5G) aux opérateurs télécoms d’ici mars 2023. Cela devrait permettre de fournir des services d’ultra haut débit afin de répondre à la demande croissante des consommateurs en connectivité à haut débit.

Emilia Nghikembua, directrice générale de la CRAN, a déclaré que seuls les opérateurs sous licence pourront faire la demande pour obtenir la licence du spectre 5G une fois que le processus sera lancé. Le régulateur compte également mener une campagne de sensibilisation des consommateurs contre les mythes et la désinformation autour de la 5G.

Cette annonce du régulateur intervient alors que certains opérateurs se préparent déjà pour le déploiement de l’ultra haut débit en Namibie. En juin dernier, MTC avait signé un accord de partenariat avec la société technologique chinoise Huawei et la Namibia University of Science and Technology (NUST) pour le déploiement de la 5G. Cependant, les opérateurs télécoms intéressés par la technologie mobile de dernière génération doivent encore attendre la levée du moratoire placée sur le segment par le gouvernement namibien.

Le lancement de la 5G s’inscrit dans le cadre des actions engagées par la CRAN pour améliorer la qualité et la disponibilité des services de télécommunications dans un contexte marqué par une forte demande en connectivité à haut débit et l’accélération de la transformation numérique. Le gendarme des télécommunications a récemment lancé un appel aux investisseurs pour améliorer la couverture du réseau télécoms national, en particulier la 4G.

Le lancement de la 5G devrait accélérer la pénétration du haut débit en Namibie. Cela devrait également accélérer les ambitions de développement socioéconomique du gouvernement qui place les technologies de l’information et de la communication (TIC) au cœur de ses stratégies.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 16 décembre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik