twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Namibie : MTC a reçu l’approbation de la bourse locale pour y introduire 49 % d’actions ordinaires

vendredi 20 août 2021

Pour le budget 2021/2022, le gouvernement namibien a tablé en mars dernier sur un déficit d’environ 9,7 %. Alors que la situation économique du pays reste maussade avec la pandémie, la privatisation partielle de MTC s’est finalement imposée pour soutenir les finances publiques.

L’opérateur historique de Namibie, Mobile Telecommunications Company (MTC), a annoncé vendredi 20 août l’obtention de l’approbation du Namibian Stock Exchange (bourse locale) pour y introduire des actions. Au total, ce sont 49 % de parts ordinaires qui seront mises à la disposition du public. Namibia Post and Telecommunications Holdings Limited conservera le reste des actions de l’entreprise.

Le prospectus fournissant aux investisseurs l’ensemble des informations essentielles à l’opération, notamment le prix de l’action, sera distribué au mois de septembre. MTC souhaite achever cette introduction en bourse avant la fin de novembre 2021. La société indique que «  dans le cas où l’offre publique est sursouscrite, l’ordre du processus d’attribution privilégiera d’abord des Namibiens défavorisés, puis le personnel et les clients de MTC, suivi des personnes physiques et des sociétés namibiennes et enfin des institutions namibiennes, de la SADC et les investisseurs internationaux  ».

En mars dernier, le ministre des Finances, Ipumbu Shiimi, indiquait que les recettes publiques devraient diminuer de 6,1 % ou 3,4 milliards de dollars namibiens (222,8 millions $) en 2021/22 par rapport à l’exercice précédent, principalement à cause de la baisse des recettes de l’Union douanière d’Afrique australe (SACU) et de l’impôt sur les sociétés. Alors que le revenu généré par l’impôt sur les sociétés devrait baisser d’environ 0,6 % par rapport aux estimations de l’exercice 2020/21, celui de la SACU devrait reculer d’environ 36 %, soit 7,5 milliards de dollars namibiens. Pour l’exercice 2020/2021, l’Union avait enregistré un revenu de 22,2 milliards de dollars namibiens.

A travers la cession de 49 % de MTC, le gouvernement veut lever des fonds qui serviront à financer une partie de son déficit budgétaire pour l’année 2021/2022 et les activités productives de manière à récolter des bénéfices à long terme pour le pays. Il avait anticipé que la vente des actions devrait injecter environ 3 milliards de dollars namibiens dans les caisses de l’Etat.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 20 août 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)