twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Namibie : MTC a levé 168 millions $ sur les 210 millions $ attendus de la vente de 49% de son capital

lundi 22 novembre 2021

Le processus d’introduction de MTC sur la Namibian Stock Exchange, lancé depuis juin 2019, est arrivé à son terme. Bien qu’un succès total n’ait pas été au rendez-vous, l’Etat a toutefois réussi à rassembler de quoi lui permettre de soutenir ses finances.

L’opérateur télécoms public de Namibie, Mobile Telecommunications Limited (MTC), a levé 2,5 milliards de dollars namibiens (168 millions $) de la vente de 49% de son capital sur la Namibian Stock Exchange (NSX), la Bourse locale. Le 20 septembre dernier, lors de la mise en vente officielle des 367 500 000 actions ordinaires de l’entreprise, au prix de 8,50 dollars namibiens l’unité, l’Etat avait dévoilé son désir d’obtenir 3 123 750 000 dollars namibiens (210 millions $).

Selon le journal local The Namibian, sur les 367,5 millions d’actions mises en vente, plus de 299 millions ont été acquises tandis que 68,5 millions n’ont pas trouvé preneurs. 5 611 particuliers, entreprises et institutions ont pris part à cette IPO de MTC qui n’a atteint son objectif qu’à 81%. L’offre de vente a été majoritairement souscrite par les investisseurs institutionnels qui ont absorbé 2,4 milliards de dollars namibiens tandis que les particuliers n’ont rapporté que 137,2 millions de dollars namibiens.

Au niveau des analystes financiers locaux, la performance réalisée par MTC est accueillie de façon mitigée. Certains estiment que l’opérateur télécoms a fait une bonne affaire au regard du difficile environnement économique actuel, plombé par la Covid-19, tandis que d’autres pensent que c’est un échec, comparé à l’introduction en bourse de précédentes entreprises, et qu’il aurait fallu accorder plus de temps pour l’opération pour que le montant visé par l’Etat soit atteint. D’après le calendrier défini par la société, l’introduction effective sur la Bourse devait intervenir vendredi 19 novembre, mettant un terme à un processus commencé depuis juin 2019.

L’argent obtenu de la cession des 49% du capital de MTC contribuera à soutenir les finances publiques sévèrement touchées l’année dernière par la Covid-19. En mars 2021, le ministre des Finances, Ipumbu Shiimi, indiquait que les recettes publiques devraient diminuer de 6,1% ou 3,4 milliards de dollars namibiens lors de l’exercice 2021/22 par rapport à l’exercice précédent.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 22 novembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)