twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Moustapha Niasse prêt à entrer dans le capital de la Sonatel

samedi 9 mai 2009

L’ancien Premier Ministre et leader de l’Alliance des Forces du Progrès (Afp), Moustapha Niasse a fait part aujourd’hui de sa disposition à entrer dans le capital de la Sonatel, si cela peut aider à empêcher à l’Etat de céder une part de ses actions à des étrangers. Déclaration faite ce vendredi après-midi lors d’une rencontre entre une délégation de l’Alliance des Forces de Progrès (Afp), conduite par son Secrétaire général et des Travailleurs de la Sonatel.

Les travailleurs de la Sonatel poursuivent leurs rencontres avec les leaders d’opinion du pays en vue de convaincre l’Etat de ne plus songer à vendre ses actions à France Télécom. Ce vendredi 8 mai, ils étaient à Sacré Cœur au siège de l’Afp où ils ont échangé sur la question avec le secrétaire général dudit parti.

Moustapha Niasse qui s’est montré solidaire avec les Sonatéliens a prôné, à l’occasion, une préférence nationale quand il s’agit de céder des actions d’une entreprise aussi stratégique que la Sonatel. Ainsi, l’ancien premier ministre s’est dit prêt à devenir actionnaire dans la société, juste pour préserver les intérêts nationaux.

Et Niass ne manque pas d’arguments. Puisqu’il explique que « la Sonatel est la seule entreprise sénégalaise cotée en bourse et qui génère 12,7% des impôts ». Ce qui fait, à l’en croire, une moyenne de 100 milliards par an. Sans compter, toujours selon le secrétaire général de l’Afp, que la Sonatel fait 150 milliards de francs Cfa de bénéfice par an. Ce qui lui fait dire qu’il est d’accord pour que les actions de la Sonatel soient achetées par des privés nationaux. Mieux, Moustapha Niass se dit prêt à collaborer avec les privés nationaux pour acheter les actions que l’Etat détient dans le capital de la Sonatel

L’Etat ayant déjà décidé de ne plus vendre 9,87% de ses actions à France Télécom, les travailleurs de la Sonatel continuent de dialoguer avec les différentes couches de la société juste pour appeler l’Etat, la prochaine fois à se concerter avec les travailleurs avant de prendre une décision aussi lourde de conséquence que cette vente qui ferait de France Télécom l’actionnaire majoritaire de l’entreprise.

(Source : Nettali, 9 mai 2009)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)