twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Microfinance et baisse de transfert d’argent : Plus de 54 638 agents actifs de la microfinance impactés

vendredi 12 mars 2021

Depuis les mesures d’état d’urgence instaurées à cause de la Covid-19, l’économie mondiale a fortement été impactée. Le Sénégal n’est pas en reste. Il a vu ses institutions de microfinance (IMF) être fortement impactées par une baisse de transfert d’argent.

Avec l’instauration du couvre-feu au Sénégal, qui a conduit à arrêter le travail un peu plus tôt. Ce sont plus de 54 638 agents actifs de la microfinance qui ont été impactés. Selon l’étude réalisée par MicroSave Consulting (MSC), en partenariat avec la Mastercard Foundation, transmise, hier, à EnQuête, avec la Covid-19, les travailleurs du secteur de microfinance ont connu d’énormes pertes dans les transactions financières, contrairement à l’année 2019. ‘’Avec la pandémie, ils ont été confrontés à une baisse de la demande et à une pénurie en liquidité, et n’ont pas encore retrouvé un niveau d’activité comparable à celui enregistré en 2019. La hausse des tarifs du transport, ajoutée aux mesures de distanciation sociale, a accentué et compliqué la gestion de la liquidité’’, informe le communiqué.

La même source ajoute : ‘’ Les agents de transfert d’argent ont pris en charge les coûts inhérents aux mesures sanitaires (masques, produits désinfectants), malgré la baisse de leurs revenus, avec peu ou pas de soutien de la part de leurs gestionnaires de réseau. Beaucoup d’entre eux se sont adaptés à la situation en réduisant leurs horaires d’ouverture et les heures de travail de leur personnel. Ils ont également limité les montants d’opérations et privilégié les produits digitaux mis en place par certains partenaires’’.

Selon cette étude, cette pandémie a permis aux agents du secteur de microfinance de s’orienter davantage sur les plateformes numériques. ‘’La pandémie de la Covid-19 a démontré l’existence d’un potentiel considérable d’expansion et d’optimisation du vaste réseau d’agents de transfert d’argent du Sénégal pour parvenir à l’inclusion financière et combler la fracture numérique’’, renseigne la même source. Le communiqué fait également savoir que les réseaux d’agents représentent un potentiel considérable pour combler la fracture numérique au Sénégal. Grâce à leur importante couverture, notamment dans les zones rurales, les agents d’encaissement/décaissement (cash in/cash out - CICO - agents) peuvent non seulement servir de canal de distribution, mais aussi de canal de communication.

Toujours, selon la même étude, ‘’comme la Covid-19 stimule le développement du commerce électronique, les agents de transfert d’argent mobile peuvent également exploiter cette opportunité commerciale et se transformer en points de collecte ou en canaux de distribution pour les entreprises de commerce électronique ou de logistique. Par exemple, les plateformes de commerce électronique pourraient offrir à leurs acheteurs la possibilité de récupérer leurs commandes chez un agent’’.

Selon les spécialistes qui ont réalisé le document, les agents pourraient prendre des commandes en vente libre pour aider à accroître les ventes. ‘’Cela permettrait d’accélérer l’adoption des paiements électroniques, et notamment des paiements G2P, non seulement au Sénégal, mais dans toute la zone de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). Avec un nombre important de points d’accès, le gouvernement et le secteur privé pourraient considérer les agents de transfert d’argent comme un moyen de continuité des activités pour continuer à offrir des services’’, recommandent-ils.

Grace Leckaba

(Source : Enquête, 12 mars 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)